• 6ème étape: Abbeville-Le Havre

    C'est une étape mouvementée qui s'annonce aujourd'hui avec de probables bordures, un parcours jonché de petits casse-pattes et un sprint en côte annoncé sur les hauteurs du Havre.

    PROFIL (3)
    Le profil de la sixième étape du Tour de France 2015 entre Abbeville et Le Havre.

    Pas de repos aujourd'hui

    c2b3497a-90e0-11df-b7bc-b61878c038bc

    Cette sixième étape s'annonce difficile notamment lorsque le peloton ira défier les bords de la mer Manche. Si le soleil est de retour sur la route du Tour de France, le vent pourrait causer des dégâts. Mais les favoris ont déjà été prévenus dimanche et il sera dur de les piéger une nouvelle fois. Mais en cyclisme, rien n'est acquis. Au programme, 191 kilomètres à parcourir avec un profil qui ne sera pas vallonné mais qui fera tout de même mal aux jambes. Ce ne sera pas tout plat, il y a des casse-pattes répartis sur le tracé de la sixième étape et trois d'entre eux sont répertoriés au classement de la montagne, en catégorie quatre: les côtes de Dieppe, de Pourville-sur-Mer et du Tilleul. C'est donc un jour mouvementé auquel doivent s'attendre les coureurs. L'arrivée au Havre se mérite aussi. Au départ d'Abbeville, le peloton sera-t-il entier ce soir ? Rappelons que Nacer Bouhanni et Jack Bauer ont abandonné hier et le français manquera pour le sprint annoncé en fin d'après-midi. Possédant des capacités en vallons, il aurait sûrement aimé l'arrivée difficile sur les hauteurs du Havre, peu après le sommet d'une petite bosse, la côte d'Ingouville, 850 mètres à 7% de moyenne. Mais si Le Havre a réussi à se relever après s'être réveillée détruite il y a 70 ans, la malchance a eu raison de Nacer Bouhanni.

    Notre pronostique: Peter Sagan

    Pour l'instant, nous avons tout faux côté pronostique. Aujourd'hui, nous parions Peter Sagan. Le slovaque n'a plus gagné depuis la septième étape du Tour de France 2013, il y a deux ans. Cela commence à faire beaucoup pour le triple tenant du titre du classement par points. Aujourd'hui, il a une arrivée taillée pour lui, un final en côte qui lui va merveilleusement bien. S'il n'arrive pas à lever les bras en fin d'après-midi, on se demande bien quand il le fera car des occasions comme celle de la sixième étape au Havre, il n'y en aura pas beaucoup.

    Source photos (letour.fr; lefigaro.fr)

    Nico


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :