• 6ème étape : Arras - Reims

    Le Tour de France 2014 a pris un grand virage hier avec cette étape pavée, aujourd'hui le parcours est plus calme mais rien n'est sûr ! Nous ne sommes pas à l'abris d'un retournement de situation, c'est ce que nous allons voir ensemble.

     

     

    TDF06

    Le profil de cette 6ième étape du Tour de France 2014.

    6ème étape : Calme plat?

    reims

    Aujourd’hui, étape de plat entre Arras et Reims (dont nous voyons la cathédrale ci-contre). 194 kilomètres au lendemain d’une épreuve de pavés qui a laissé pas mal de trace dans les organismes, on a notamment vu Chris Froome abandonner ou des favoris perdre des secondes. Au menu, deux petites côtes de quatrième catégorie, la côté de Coucy après 107 bornes et la côte de Roucy 50km plus loin. La lutte pour le maillot à pois porté actuellement par Cyril Lemoine devrait donc animer une grande partie de l’étape. Il y aura également un sprint intermédiaire, à Pinon juste après la première difficulté du jour. Une étape a priori sans réelles difficultés mais le contexte dans lequel elle se présente pourrait bien changer les choses. Déjà 3 arrivées se sont disputées au sprint massif, les équipes de sprinteur auront sans doute à cœur d’en faire autant aujourd’hui mais la fatigue risque de ce se faire retentir vu qu’ils ont enduré la veille. Les Vosges ne sont plus très loin il y aura donc peut être un peu moins de force dans la pédale. La possibilité de voir une échappée aller au bout est donc probable mais cela reste difficile. Toute la clé de l’étape se jouera sûrement sur la coopération des hommes de tête ainsi que dans la détermination du peloton à rouler. Alors à l’arrivée à Reims : sprint massif ou bagarre entre les échappés ? Côté visite de la France on peut noter que l’on traversera 4 départements à savoir le Pas-de-Calais, l’Aisne, la Somme et la Marne. 

    Le favori : Marcel Kittel.

    kittel

    C’est bien simple : à chaque fois que l’arrivée d’une étape de ce Tour de France 2014 s’est disputée au sprint massif c’est Marcel Kittel qui s’est imposé (comme à Lille lors de la 4ième étape, voir photo ci-contre). Le roi des sprints au physique de géant en est donc à 3 victoires cette année, soit une de moins que sur le Tour 2013. Il aura donc envie de réaliser au moins le même résultat et l’arrivée à Reims est certainement cochée dans son calendrier. En l’absence de Mark Cavendish, il est le grandissime favori mais la tâche ne sera pas simple car des coureurs comme Peter Sagan, Arnaud Démarre, Bryan Coquard, Alexander Kristoff ou André Greipel sont toujours à la recherche d’une victoire. Les échappés sont également un obstacle pour le grand Kittel. La forme physique par rapport aux difficultés de la veille jouera un rôle déterminant dans un nouveau succès ou non du leader de l’équipe Giant-Shimano qui reste mon pronostic du jour.

    Anto.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :