• 8ème étape: Rennes-Mûr-de-Bretagne

    Les sprinters laissent la place aux puncheurs aujourd'hui pour une arrivée intéressante au sommet du Mûr-de-Bretagne. Les favoris pourraient déjà s'expliquer avant les Pyrénées.

    PROFIL (4)
    Le profil de la huitième étape du Tour de France 2015 entre Rennes et Mûr-de-Bretagne.

    Les puncheurs pour la victoire ?

    201410221_Mur_de_Bretagne-p

    On parle de puncheurs-grimpeurs pour la victoire mais un seul sprinter a son nom dans la tête de tous les suiveurs du Tour de France: Peter Sagan. Avec ses qualités de puncheurs, il peut passer le Mûr-de-Bretagne. Mais tout le monde sait que le slovaque ne cherche pas seulement un bouquet sur le Tour de France après lequel il court depuis deux ans. Il peut également prendre le maillot jaune s'il s'impose avec une seconde d'avance sur Chris Froome tout à l'heure et le maillot vert puisqu'il n'a que douze points à rattraper sur André Greipel. Mais aura-t-il assez de qualités en vallons pour passer le Mûr-de-Bretagne et ses passages à 10% dans la première partie ? Si la montée fait deux kilomètres, les puncheurs n'attendront pas les 500 derniers mètres pour attaquer. En 2011, Cadel Evans s'était imposé devant Alberto Contador et Alexandre Vinokourov, de quoi écarter la menace des sprinters-puncheurs. Sagan devra donc sans doute passer par la case sprint intermédiaire dans les étapes de montagne. Aujourd'hui, c'est un puncheur qui devrait lever les bras, ou un puncheur-grimpeur. Encore une fois, les échappés auront du mal à aller au bout. Mais ça, nous le saurons à la fin des 181 kilomètres du parcours de cette huitième étape partie de Rennes.

    Notre pronostique: Joaquim Rodriguez

    Déjà vainqueur au mur de Huy, il va de soi que Joaquim Rodriguez est l'un des grands favoris de l'étape du jour dont le final semble un peu trop compliqué pour Peter Sagan, même si le slovaque est capable de tout. Il n'empêche que cette arrivée, même si moins compliquée que le mur de Huy, correspond parfaitement au profil de Rodriguez, le grimpeur-puncheur de la Katusha, équipe marquée par le test positif à la cocaïne de Luca Paolini révélé hier par L'Equipe. L'espagnol voudra donc rapidement faire oublier cet événement par une victoire, sa seconde sur un Tour de France qu'il a très bien préparé au point que Nicolas Portal, directeur sportif chez Sky, le voit comme un candidat sérieux au podium. Aujourd'hui, Purito peut prouver qu'il se battra jusqu'au bout pour monter sur un podium à Paris. 

    Source photos (letour.fr)

    Nico


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :