• Bilan de la 28ème journée de ligue 1

    Anto est en vacances, place donc à un bilan regroupé. Marseille s'écroule, Paris déroule, Monaco s'accroche tandis que Lille et Lyon profitent de la défaite stéphanoise. Voilà tout ce qui s'est passé ce week-end.

    Marseille 0-1 Nice
    C'est l'image forte de la 28ème journée: comme l'OM, Florian Thauvin est à terre. Après Paris, les marseillais chutent contre Nice et voient le podium s'éloigner au plus grand damne de leurs supporters.

    Vendredi: Marseille dans le dur

    imagesCA0WPSY5A cinq points de l'AS Saint-Etienne, l'OM a perdu gros après sa défaite dans le derby contre Nice et, si la quatrième place semble encore atteignable, la troisième, détenue par Lille, est à neuf points déjà. Entre contre-performance et bonne prestation, on ne sait pas vraiment quand Marseille démarrera réellement son année 2014. Après sa défaite au Parc des Princes où il n'avait rien montré, le club Phocéen n'a joué qu'une mi-temps face à l'OGC Nice, réalisant un excellent début de match et se créant de nombreuses situations devant les buts de David Ospina. Mais, après le retour des vestiaires, les hommes de José Anigo retombent dans leurs travers et ne produisent pas de jeu, laissant aller les minutes. C'est tout naturellement qu'ils se font punir à 25 minutes du terme sur un coup franc placé à vingt mètres du but gardé par Steve Mandanda. Il l'a obtenu et se fait justice, Valentin Esseyric lobe le mur et trompe un Mandanda qui avait anticipé côté ouvert en laissant un boulevard côté fermé. Masqué, l'international français n'a pas pu empêcher l'ouverture du score. Jamais, les olympiens ne feront le nécessaire pour revenir et s'inclinent pour la deuxième fois consécutive. Le podium s'éloigne pour eux tandis que Nice prend neuf points d'avance sur Valenciennes, premier relégable.

    Samedi: tapis rouge pour le PSG, Monaco s'accroche, ça lutte en bas

    imagesCAA8LDKGA 16h30, Paris se rendait à Bastia où il s'était imposé 4-0 l'an passé et c'est sur le même score qu'il avait battu le club corse à l'aller au Parc des Princes. Après sa victoire dans le Classico, le PSG voulait assurer contre Bastia et n'a pas trainé en menant déjà 2-0 après 19 minutes. Au bout de six minutes de jeu, Zlatan Ibrahimovic ouvre la marque sur un bon centre de Lucas. Il est imité quelques temps après par Ezequiel Lavezzi qu'il sert d'une aile de pigeon somptueuse. Grâce à sa vitesse, l'argentin dépose Modesto et bat Leca du droit. A la pause, Bastia est transparent et le club de la capitale a déjà fait le plus dur. En seconde période, il se contente de gérer et sale l'addition en fin de match avec le doublé de Lavezzi qui profite d'une erreur de Squillaci pour éliminer le portier bastiais puis pousser la sphère dans le but vide. Au final, Paris prend provisoirement onze points d'avance sur son dauphin Monaco et Bastia reste dans le ventre mou du championnat.

    imagesCA8XWCOMMais les monégasques vont se maintenir à huit points du leader après une victoire courte mais importante face à Sochaux. Dimitar Berbatov a ouvert la marque tandis que James Rodriguez a doublé la mise sur penalty. Edouard Butin a réduit la marque en fin de match mais Jordan Ayew a été expulsé dans la foulée directement suite à un défoulement de colère sur Raggi. Reims semble être lâché dans la course à l'Europe. Les surprenants rémois menaient pourtant 2-0 à la pause sur la pelouse du Stadium à Toulouse grâce à deux penaltys mais ils se sont écroulés dans le dernier quart d'heure, encaissant trois buts. Septièmes, la quatrième place semble difficile à atteindre. Soirée compliquée pour le FC Nantes qui n'a pas pris les trois points contre la lanterne rouge, presque déjà condamnée. Après un début de match tonitruant avec l'ouverture du score de Mostefa dès la cinquième minute et la réponse de Serge Gakpé trois minutes plus tard, c'est Filip Djordjevic qui a mis Nantes sur la voie à un quart d'heure de la fin. Même dernier, Ajaccio continue de se battre et Diarra a égalisé à la dernière minute, provoquant la colère de Waldemar Kita. Dans les autres matches, Valenciennes s'accroche en battant Rennes qui a fini à dix et qui avait ouvert la marque par l'intermédiaire de Toivonen mais qui a craqué sur des buts de Dossevi et du prometteur Waris. Enfin, Evian s'est imposé à Guingamp, gardant cinq points d'avance sur VA. Cédric Cambon a inscrit le seul but de la rencontre à l'heure de jeu.

    Dimanche: la course à l'Europe bat son plein

    imagesCAKPV1I7Lille ne veut pas être éjecté du podium et l'a montré hier. Auteurs d'une prestation convaincante, les nordistes ont battu des montpelliérains qui concède leur première défaite en 2014. Sur leur première occasion, les lillois ont ouvert la marque grâce à Marko Basa, reprenant un coup franc de Florent Balmont. Ils ont réussi ensuite à conserver le but d'avance jusqu'à l'heure de jeu où Nolan Roux a fait plier une seconde fois le coffre-fort montpelliérain sur un corner de Souaré repris par Rozehnal contré par la barre transversale avant que le ballon ne revienne sur l'ancien brestois, buteur. Le MHSC n'était pas dans un bon jour et s'incline logiquement, restant piégé dans le milieu de tableau. Pour le LOSC, c'est une très belle victoire surtout avec la défaite stéphanoise.

    imagesCA5OMIJ7Car oui, l'ASSE, qui se rendait chez sa bête noire lorientaise, n'a pas réussi à déstabiliser les merlus et s'est inclinée dans le final. Sur un corner breton, Josuha Guilavogui contre le ballon de la main et se voit logiquement sanctionné. Jérémy Aliadière se charge de tirer le penalty et le transforme, une mauvaise nouvelle pour Christophe Galtier et son équipe, placée quatre points derrière Lille. Hier après-midi, les Verts n'ont rien montré et perdent logiquement la rencontre, de mauvaise augure avant de se rendre au Parc dimanche soir.

    imagesCAQBFC7ILyon revient de loin, de très, très loin. Tout s'est joué dans le temps additionnel et les bordelais étaient dépités après le coup de sifflet final. Il faut dire qu'ils pensaient avoir fait le plus dur en ouvrant la marque dès la huitième minute par l'intermédiaire d'Henri Saivet. Un but arrivé sans doute trop tôt car, s'ils dominent, les girondins se font peur et, plus les minutes passent, plus la victoire se rapproche, amenant de la tension. A la 90+1, Briand sert Bedimo qui s'arrache pour égaliser et glisser le ballon sous Cédric Carrasso. Scénario encore plus inespéré au bout d'une dernière attaque où Maxime Gonalons centre pour Tolisso qui conclut de la tête pour inscire son premier but en ligue 1 au meilleur des moments. Les Gones reviennent à trois points de Saint-Etienne, alors que Bordeaux manquent l'occasion de se relancer dans la course au podium.

    Nico


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :