• En attendant le jour du seigneur.

    Avant les trois derniers matchs de cette 12ème journée de Ligue 1, voici un résumé des matchs qui sont déjà joués présenté par Anto qui dès maintenant s'installe sur cette chronique. En attendant le jour du seigneur, la 12ème journée est déjà lancée.

     

    imagesCAFP7LK6

    Vendredi : Paris beaucoup trop fort.

    psg lorient

    Un Monde. Voilà ce qui séparait le Paris Saint Germain du FC Lorient vendredi soir sur la pelouse du Parc des Princes. Largement dominateur, Paris affiche 65% de possession de balle et a étrillé son adversaire 4-0. Ce qui prouve une nouvelle fois que les parisiens ont changé de dimension. Car au-delà du super résultat (le deuxième d'affilé sur ce score à domicile) le PSG a gommé les quelques petits doutes après le nul à Sainté et a même permit à Lucas et à Menez de se donner de l'air. Les deux joueurs ont marqué et se sont libérés. La défense a été un véritable roc, Marquinhos aussi, et Lorient s'est trouvé incapable de se montrer dangereux. Cavani s'est offert un doublé plein d'opportunisme et prend provisoirement la place de meilleur buteur du championnat. Bref tout va bien pour les hommes de Laurent Blanc qui, en un match, ont rassuré, assuré, et fait le spectacle. Le club de la capitale reste leader et maître de son destin. Prochain match mardi soir en Ligue des Champions contre Anderlecht, une équipe que Zlatan (remplacent ce soir) et sa bande ont battu 5-0 il y a deux semaines. Au contraire, rien ne va plus pour Gourcuff et Lorient. Le FCL est toujours en difficulté en bas du classement. 

    Samedi (17h) : Marseille s'en sort.

    Om 2

    En déplacement à Rennes qui venait d'exploser Toulouse 5-0 et en pleine crise avec 5 défaites consécutives, Marseille était sous pression. C'est surtout le coach Elie Baup qui jouait sa survie. Tout a mal démarré pour l'OM qui dès la quarantième seconde aurait déjà pu être mené si Oliviera avait joué la simplicité face au but vide au lieu de tenter une Madjer, contrée par N'Koulou. Pas le temps de se remettre que Morel, qui a réalisé un très mauvais match, relance plein axe sur ce même Oliviera. Ce coup-ci le portugais ne se trompe pas sur une frappe pourtant plus difficile et fusille Mandanda d'une jolie frappe à l'entrée de la surface. Les olympiens ont la tête sous l'eau... Heureusement quelque chose va (enfin!) tourner en leur faveur. Cette chose c'est le choix tactique de Baup qui était de titularisé Jordan Ayew à la place de Gignac. Coup de poker gagnant : c'est lui qui égalise à la 18è minute après une superbe passe d'Imbula pour un centre en retrait parfait d'Abdallah. A la pause le score est de 1-1. La seconde période va se montrer décevante jusqu'à ce qu'un fait de jeu survienne : un pénalty pour Rennes. Et (ô miracle!) Steve Mandanda sort l'arrêt qu'il faut. Il permet à son équipe de ramener un point, mais il est bien plus important que celà. Il sauvegarde la tête de l'entraîneur et remet l'équipe dans le bon sens. Le Stade Rennais en revanche nourrira des regrets de ne pas avoir su profiter d'une certaine domination. Et sans les deux loupés d'Oliviera, Marseille aurait sombré bien bas...

    Samedi (20h) : Lyon à la relance, la défaite de trop pour Ravanelli. 

    Enfin ! Après 5 matchs sans victoire en championnat, l'OL s'est remis dans le bon sens. La victoire 2-0 contre Guingamp avec deux buts coup sur coup de Lacazette et de Gomis fait du bien aux Gones qui remontent provisoirement en 11è place, à seulement 3 points de l'OM. Comme quoi... On le savait en grand danger, et celà s'est confirmé. La défaite d'Ajaccio à domicile 3-1 contre le dernier Valenciennes a mis fin à l'histoire entre l'ACA et son entraîneur Fabrizio Ravanelli. Il faut dire que ce revers est le 5è consécutif et que le club se retrouver désormais avant-dernier. Il fallait faire quelque chose, est-ce le bon choix? Réponse dans les semaines à venir. Notons que c'est le 3è coach viré cette année. Ensuite, malgré son bon nul contre St Etienne (0-0) Sochaux reste dernier mais se rapproche des places de survie. Nul au contraire plus embêtant pour Sainté. Le gros score de la soirée c'est la victoire 4-2 de Reims sur Bastia. Après avoir éliminé Monaco en Coupe de la Ligue les rémois n'étaient donc pas rassasiés. Ils sont 6è de Ligue 1 et seul Nice peut leur passer devant. Bastia montre une nouvelle fois ses difficultés à l'extérieur, vu qu'il n'a jamais réussi à y gagner. Et pour finir Evian a battu Toulouse 2-1. Un succès qui fait du bien aux hommes de Pascal Dupraz qui viennent d'enchaîner 3 victoires avec celle en coupe de la Ligue. Le Téfécé rétrograde au 14è rang.

    Anto.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :