• En attendant le jour du seigneur

    Dernier épisode de cette rubrique "En attendant le jour du seigneur" avant de passer à des résumés plus ciblés sur les points chaud du championnat. Aujourd'hui au menu : un Marseille malade, un Lille coincé ou encore un Valenciennes revigoré.

     

    imagesCAFP7LK6
     

    Marseille n’y arrive plus.

    reiom

    Défait par Nice au Stade Vélodrome vendredi dernier, l’Olympique de Marseille n’a pas franchement mieux réussi du côté de Reims en ouverture de la 29ème journée de Ligue 1. En effet après l’ouverture du score de Devaux pour les rémois sur une action où le marquage marseillais laisse à désirer la réaction s’est faite attendre. Il aura fallu un cafouillage sur une sortie aérienne de Kossi Agasssa pour qu’André-Pierre Gignac égalise à la 80ème minute. Si sur le plan du score les olympiens ont limité la casse on obtenant le point du match nul c’est surtout au niveau de l’envie et de l’état d’esprit que l’OM inquiète. Depuis un petit temps tout semble se désolidariser à Marseille, à commencer par l’union entre les joueurs et le supporteurs qui apparaît aujourd’hui très fragilisée. Le problème de l’entraîneur affaiblit aussi tout le staff marseillais car José Anigo n’est là que pour assurer l’intérim et ce manque d’engagement se ressent sur le terrain. Toujours est-il que Marseille se trouve après ce match à 8 points du podium, à 8 points de Lille qui a l’occasion de tuer les espoirs phocéens en cas de victoire contre Nantes. 3 matchs sans victoire c’est beaucoup trop, surtout lorsqu’on s’appelle l’Olympique de Marseille, alors une véritable réaction est espérée samedi prochain contre Rennes. Pour le Stade de Reims tout va bien. Parti pour obtenir le maintien les rémois sont désormais les troubles fêtes du haut de tableau et, qui sait, la Ligue Europa n’est pas très loin… Malgré tout il faudra être costaud et régulier pour parvenir à cette objectif, mais c’est une chose qui a été évoquée par le coach Hubert Fournier, ce dernier se donne le droit de rêver et espérons que ces joueurs le lui rendront sur le terrain. <o:p></o:p>

     

    Lille n’en profite pas.

    loscnan

    Marseille n’aura finalement pas concédé le moindre point sur le LOSC mais aura juste manqué l’occasion d’en récupérer deux car les lillois n’ont pas réussis à se défaire de Nantes. Au cours d’un match pauvre les hommes de René Girard ont déçu. Hormis dans la dernière demi-heure ils n’ont nullement fait preuve de maîtrise et ratent le coche : ils ne se rapprocheront pas de Monaco et ne mettent pas beaucoup d’écart avec St Etienne, qui affronte Paris dimanche soir. Pourtant le staff nordiste disposait de son équipe au complet et affrontait une équipe nantaise en grande méforme, venant d’aligner 10 matchs sans victoire (11 avec celui-là) mais le score est resté nul et vierge tout au long de la partie. Une frappe de Gakpé (12e), une autre de Shechter (38e), un dégagement de Gueye (52e), un sauvetage de Riou (76e), une tête de Kalou (88e) et quelques petites situations resteront comme les plus franches occasions de but mais Enyeama et Riou gardent leurs cages inviolées ce qui n’arrange que Nantes puisque les canaris jouent désormais le maintien, où chaque point prit est une bonne chose. Ces derniers possèdent encore un petit matelas d’avance sur la zone rouge mais tout peut aller très vite dans le bas de tableau.

     

    Valenciennes rit, Rennes pleure (encore).

    Au Parc des Sports d'Annecy se tenait le match de la peur. Evian (17e) recevait Valenciennes (18e) et avait l'occasion de mettre 8 points d'écarts entre les deux équipes, mais VA restait sur une victoire contre Rennes et a réussi à confirmer en s'imposant 1 but à 0 contre l'ETG, but signé de la pépite Waris. Le premier relégable n'est donc plus qu'à 2 unités du premier non-relégable, suspens complétement relancé. Sochaux, 19è, s'accroche également à un espoir de maintien et a maîtrisé Lorient à Bonal, victoire 2-0 qui place les hommes d'Hervé Renard 5 longueurs d'Evian. A l'instar de ces derniers, Rennes voit la zone rouge se rapprocher à très grande vitesse après la nouvelle défaite des joueurs rennais, cette fois ci contre Toulouse, 3-2, au terme d'un scénario marqué par un but contre son camp de Toivonnen ou encore un coup-franc superbe de Chantome. La lanterne rouge, Ajaccio, n'a pas su garder le score après l'ouverture de Lasne contre Guingamp et laisse l'EAG prendre de l'air en occupant désormais la 13e position. Dernier résultat de la soirée, la belle victoire de Nice 2-0 contre Bastia synonime de bol d'air pour les Aiglons.

     

    Anto. 

     

     

    <o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :