• Finale suisse en temps de Pâques

    Monte-Carlo va accueillir cet après-midi une finale à tendance suisse. Roger Federer part favori mais la seule fois où Stanislas Wawrinka a battu son compatriote, c’était à Monte-Carlo.

    Roger Federer en finale de Monte-Carlo
    Grâce à une confiance et une efficacité retrouvées, Roger Federer rallie la finale de Monte-Carlo où il défiera son compatriote, Stanislas Wawrinka.

    Finale inédite

    imagesCA322X39Nous attendions les spécialistes de la terre battue mais ils étaient sans doute déjà ailleurs. Peut-être en train de penser à Roland-Garros, dont l’édition 2014 arrive très vite. En tous cas, Rafael Nadal ne s’est pas rassuré en concédant une piteuse élimination en quarts contre David Ferrer. Le numéro un mondial, éliminé au troisième tour d’Indian Wells par Dolgopolov, ne confirme pas sa finale à Miami alors qu’il était pourtant dans l’un de ses jardins favoris, Monte-Carlo avec huit victoires dans sa carrière sur le Rocher. Non, ce n’est pas le Nadal de 2013, au même moment, qui arrivait en position de force au début de la saison sur terre battue. Son compatriote, David Ferrer, sixième mondial après un début de saison discret, avait l’occasion de disputer la finale de cette édition 2014 mais, après avoir écarté Nadal, il est tombé en demi-finales sur un os, Stanislas Wawrinka, vainqueur de l’Open d’Australie en janvier. En forme, le suisse n’a pas eu de mal à battre Ferrer (6-1, 7-6[3]). Il retrouve son compère, son pote, Roger Federer, en finale, un adversaire qu’il n’a battu qu’une seule fois dans sa carrière, c’était…à Monte-Carlo. Visiblement, le complexe imagesCATV1C2Nd’infériorité est grand pour celui que l’on nomme comme le successeur de la légende Federer, qui n’en a pas encore fini avec le tennis. Quatrième mondial, il est situé juste derrière Wawrinka et il peut, cet après-midi, remporter un énième trophée qui s’ajoutera à sa grande collection. Hier après-midi, il a battu un Djokovic que nous pensions imbattable. Le serbe, sans doute gêné par une douleur, a dû s’incliner en seulement deux sets (7-5, 6-2). Vainqueur des deux premiers Masters 1000 de la saison sans forcer à Indian Wells et à Miami, le numéro deux mondial ne fera pas la passe de trois. Il n’empêche qu’il reste l’un des grands favoris du prochain Grand Shlem, Roland-Garros, où le suspense sera de mise.

    Et les français, alors ?

    imagesCAS7IAM4Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas la joie dans le clan français. Après Miami, aucun d’entre eux n’était présent dans le top 10. Richard Gasquet y a fait un retour timide, à la neuvième place, entre Andy Murray et Milos Raonic. Le malaise est tout de même grand. Blessé au dos, le numéro un français n’a pas tous ses moyens avant d’attaquer la saison sur terre battue, une surface qu’il ne maîtrise pas très bien. Jo-Wilfried Tsonga, sorti du top 10, n’a pas encore véritablement lancé sa saison. Est-ce que son bon quart de finale contre Federer, où il n’est pas passé loin de la victoire, peut être l’élément déclencheur ? On l’espère car, demi-finaliste du précédent Roland-Garros, il est l’atout numéro du clan tricolore pour les prochains Internationaux de France. Gaël Monfils, lui, est toujours aussi irrégulier et doit faire face aux blessures, si récurrentes dans sa carrière. Après trois premiers Masters ratés, les français sont attendus de pied ferme à Madrid et à Rome. Il y a cependant un petit peu de joie dans les têtes françaises avec la qualification de l’équipe de France en demi-finales de la Coupe Davis où ils affronteront les doubles tenants du titre, les redoutables tchèques. Mais là aussi, ce fut laborieux. Menés 0-2 vendredi soir par l’Allemagne après deux défaites de Julien Benneteau et Jo-Wilfried Tsonga, les bleus se sont repris d’abord dans le double, emmenés par Llodra et Monfils, puis dimanche, dans les deux simples décisifs, avec les victoires d’un Tsonga revanchard et d’un Monfils sur la lancée du double. Si la qualification est là, les bleus ne sont pas encore réglés alors que la mi-saison approche.

    Nico


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :