• Gimenez, l'âge de raison?

    Défenseur de l'Atlético Madrid et de la sélection nationale uruguayenne, José Maria Gimenez n'en finit plus d'étonner. Portrait de ce joueur issu de la génération 95.

    gimenez
     
    Une surprenante maturité.
     
     
    A 20 ans, José Maria Gimenez affiche un niveau époustoufflant. Pour vous faire un bref résumé de son début de carrière, il naît à Canelones en 1995, grandit en Uruguay et joue dans le club de Danubio. Puis en 2013 les recruteurs de l'Atlético flashent sur son profil costaud et le recrutent pour la maigre somme de 900,000 € soit moins d'un 1M, c'est à dire une somme dérisoire pour le football actuel surtout lorsque l'on connaît la qualité de la recrue. Sa première année à Madrid est très discrète (seulement 2 matchs joués) mais lui permet de découvrir la sélection nationale. Remportant la Liga, finaliste de la Ligue des Champions il se forge une expérience rare pour un jeune de son âge. Enfin, cette année il profite des pépins successifs de Miranda et de Diego Godin pour obtenir plus de temps de jeu. De 2 matchs il passe à 28 et étonne par son calme et sa sérénité. Avec ses qualités physiques naturelles qui lui permettent d'avoir un gabarit plus impressionnant que ses adversaires, Gimenez obtient la confiance de son coach Simeone, ce qui est une preuve de son immense talent car on sait que ce dernier est réputé pour sa dureté et pour sa préférence pour les joueurs dévoués. A 20 ans Gimenez a donc déjà marqué de grands points par son application et son sérieux hors norme. En un mot comme cent, sa maturité est à couper le souffle.
     
    Déjà amené à confirmer.
     
    Avec cette précocité affichée, Gimenez n'a pas le choix il faut désormais confirmer. Et on ne lui laisse pas vraiment le temps puisqu'Oscar Tabarez, le sélectionneur uruguayen a décidé d'en faire son titulaire en défense centrale pour la Copa America. Du haut de ses 20 printemps le madrilène devra se montrer impeccable et propre comme il l'a montré auparavent. La pression sur ses épaules est donc immense mais le sang froid dont il fait preuve ne fait que confirmer toutes les éloges qui lui sont faites. Rendez-vous compte, pour son âge avoir 17 sélections en équipe nationale, se faire confier les clés du futur de la sélection, jouer pour un club majeur du foot européen présent sur la scène européenne et réussir à étonner tout le monde, c'est colossal. Face à Lionel Messi, Sergio Aguero et les stars argentines il a une occasion énorme mais ne doit pas se rater, cette Copa pourrait également être la sienne. 
     
    Maturité, puissance, leadership, dévouement, jeunesse, fraîcheur, efficacité, propreté, application, combativité, les qualités ne manquent pas chez José Maria Gimenez. A 20 ans, sans faire de bruit il est déjà au plus haut niveau du foot et n'a encore pas eu l'occasion de pleinement s'exprimer. Cette Copa America 2015 est la première vraie compétition dans laquelle il sera un personnage principal. Alors pour lui il faut confirmer tous les compliments et cela passe par affirmer son rôle de patron, ce soir avec l'Argentine.
     
    Antoine

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :