• Giro 2015: Contador parade déjà !

    A une semaine de la fin du Giro d'Italia, Alberto Contador l'a peut-être déjà assommé. En terminant troisième du chrono individuel très attendu qui se disputait cet après-midi, il a repris le maillot rose à Fabio Aru qui pointe à 2'09" de l'espagnol. L'autre vainqueur du jour, c'est Vasil Kyryienka, auteur d'un temps exceptionnel.

    CFs2VshXIAAbhDH
    El Pistolero a réalisé un grand coup aujourd'hui en reprenant le maillot rose à Fabio Aru après sa troisième place sur le chrono individuel de 60 kilomètres.

    Seuls Kyryienka et Sanchez devant Contador

    CFtcIiNVAAABKXRIl fallait être très fort pour battre un Contador dans une forme impressionnante. Pas besoin de mener une enquête pour se rendre compte que le doublé Giro-Tour a été très bien préparé par l'espagnol. Vasil Kyryienka et Luis Leon Sanchez peuvent donc se vanter d'avoir aujourd'hui battu Contador qui avait une très bonne cadence pourtant. Le biélorusse de la Sky a donc impressionné son monde, lui qui était discret depuis le début du Tour d'Italie. C'est sa troisième victoire sur le tour transalpin et quelle victoire ! Il a notamment avalé deux coureurs dans le final avant de rejoindre la ligne d'arrivée où il détronait Patrick Gretsch, le surprenant allemand d'AG2R-la-Mondiale qui comptait bien redonner le sourire à son équipe mais qui termine quatrième du chrono, une belle place quand même surtout avec la pluie battante du jour qui a rendu la chaussée très glissante. De sa chute de la veille, il ne reste que des images brèves, images qu'il a effacées. Troisième derrière Luis Leon Sanchez, qui montre encore une fois l'étendue de la diversité des profils des coureurs de son équipe Astana, Alberto Contador n'a pas tremblé et reprend un maillot rose qu'il mérite. Désormais, il parait évident que le futur vainqueur, c'est lui ! Mais, attention, les mauvaises surprises existent toujours surtout sur ce Giro 2015. Néanmoins, sa performance reste magnifique et il repousse Fabio Aru à 2'09" alors qu'Andrey Amador, dans l'ombre des Quintana et Valverde chez la Movistar, s'invite sur la troisième place du podium mais saura-til résister en montagne pour autant, assez difficile à dire. Car derrière, Jürgen Van den Broeck, discret au début du Tour d'Italie, s'est réveillé en remontant au cinquième rang au général, juste derrière un Uran un tout petit peu plus rassurant, après sa septième place sur le chrono du jour. Landa, Cataldo et Kreuziger suivent et le podium n'est donc pas encore joué. La troisième semaine montagneuse nous le dira. Dans le clan tricolore, Alexandre Geniez est toujours seizième et peut nourrir, lui grimpeur de la FDJ.fr, des ambitions pour un top 15.

    Dès demain, Contador peut asseoir sa domination dans une étape pour grimpeurs avec trois cols répertoriés dont une ascension finale d'environ 17 kilomètres qui conviendra parfaitement à l'espagnol, désormais plus que jamais favori pour prendre la succession de Nairo Quintana au palmarès du Giro d'Italia.

    Source photos (@tinkoff_saxo)

    Nico


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :