• Giro 2015: l'Aru tourne !

    Alors que Fabio Aru montrait des signes de faiblesse ces derniers jours et qu'il était mis en concurrence avec Andrey Amador pour la troisième place, l'italien a parfaitement réagi en s'imposant à Cervinia, en solitaire qui plus est, une performance qui le porte à la deuxième place du général, trop loin cependant d'un Contador qui a géré ses rivaux.

    CGL6cCNXEAAdgHO
    La rage de Fabio Aru, en difficulté ces derniers jours, qui s'est très bien repris en remportant en solitaire la 19ème étape du Giro 2015 et en prenant la deuxième place à son coéquipier Mikel Landa.

    Aru, le retour !

    Contador ou Landa ? Non, c'est Fabio Aru qui a su tirer son épingle du jeu et c'est Tanel Kangert qui a eu raison la veille au micro de BeIN Sports. "Pas de numéro un ou deux, nous verrons ces prochains jours". Et dès aujourd'hui, Astana a mené un gros tempo, restait juste à savoir pour qui. Deux leaders dans une formation ne font pas bon ménage mais chez l'équipe kazakhe, les coureurs ont su faire abstraction de cela. Après avoir englouti l'échappée matinale de neuf coureurs qui a très vite compris qu'elle n'irait pas au bout à cause d'un écart qui stagnait entre 3'30'' et 4'30'', Astana s'est attaqué à des contres dont un où figurait le maillot bleu, Steven Kruisjwijk, une offensive insuffisante pour le néerlandais qui a perdu son maillot distinctif au profit du dernier rescapé de l'échappée matinale, Giovanni Visconti. Sans surprise, les favoris se sont livré bataille dans la dernière ascension du jour qui menait les coureurs vers la très réputée station de sports d'hiver italienne, Breuil-Cervinia. Fort de ses performances de la veille, Ryder Hesjedal a tenté de prendre du temps au général lui qui est neuvième du général. Mais personne n'avait imaginé que Fabio Aru serait en si bonne forme après ses multiples malheurs des derniers jours. Impressionnant, l'italien a lâché tout le monde pour aller finir en solitaire, offrant à Astana sa quatrième victoire d'étape sur ce Giro 2015, la première pour un Fabio Aru...qui dépasse Mikel Landa au général ! Avec 38 secondes d'avance sur l'espagnol, le troisième du Tour d'Italie précédent revient sur le devant de la scène, juste derrière Contador qui s'est contenté de gérer après son coup de force sur la 18ème étape. 4'37'', c'est le temps qui sépare désormais Aru de Contador, un écart conséquent qu'il sera dur de rattraper pour le leader italien d'Astana. Néanmoins, avec quatre bouquets et vraissemblablement deux coureurs sur le podium, la formation kazakhe a largement réussi son Giro d'Italia 2015. Derrière, on se bouscule pour les places d'honneur. Deuxième de l'étape, Ryder Hesjedal grimpe au septième rang et finit en trombe ce Tour d'Italie. Leopold König, lui, a repris la cinquième place à Trofimov mais Amador devrait rester quatrième tout comme Alexandre Geniez, dixième de l'étape, a de grandes chances de finir dans le top 10. 

    Demain, dernière explication pour achever la construction du classement général. Alberto Contador n'a plus trop de soucis à se faire, ni Aru et Landa. C'est pour les places d'honneur que tout va se jouer. Au programme de cette 20ème étape, dernière étape de haute montagne, 199 kilomètres entre Saint-Vincent et Sestriere. L'arrivée est prévue en côte, la Lattea, une montée de troisième catégorie pour rejoindre l'arrivée qui ne devrait pas faire aussi mal que le Colle delle Finistere, 18,5 kilomètres à 9,2% de moyenne et un passage à 14% au pied de l'ascension, hors-catégorie bien évidemment, où dans la deuxième moitié, il n'y a plus de bitume, seulement de la terre ! Ne manquez pas l'avant-dernière étape du Giro 2015.

    Source photo (@giroditalia)

    Nico


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :