• Groupe B - Journée 2

    La seconde journée du Groupe B c'est ouverte avec la magnifique opposition entre l'Australie et les Pays-Bas et elle s'est terminée avec l'élimination de l'Espagne face à une équipe chilienne incroyable. Résumé.

     wc &

    Pays Bas - Australie : A l'attaque.

    cahill

    Avec l'énorme victoire 5-1 de la semaine dernière face à l'Espagne, les Pays-Bas devaient quand même assurer face à l'Australie qui, elle, avait perdu face au Chili. L'attaque de feu des hollandais frappe dès la 20ième minute quand Arjen Robben fait son numéro et inscrit le premier but du match, son 3ème déjà dans la compétition (1-0). Mais la joie sera de courte durée pour les "Oranjes" puisque Cahill égalise sur le coup d'envoi d'une frappe pure (voir photo) qui tape la tranversale avant de rentrer dans le but de Cillessen (1-1). Ensuite les deux équipes se rendent coup pour coup dans un match où l'aspect offensif prend clairement le dessus, tant mieux pour la fête du football. L'entraîneur néerlandais, Louis Van Gaal, va même jusqu'à remplacer son défenseur central Martins Indi par un attaquant, Menphis Depay! A la mi-temps l'Australie grâce à son jeu osé gêne considérablement les Pays-Bas. Le début de seconde période est encore à l'avantage des Socceroos puisqu'après avoir marqué sur un but refusé pour hors-jeu, ils obtiennent un pénalty suite à une main dans la surface de Janmaat. Jedinak, le capitaine de cette sélection australienne, le transforme permet à son équipe de se retrouver devant au score (2-1, 54e). Mais une nouvelle fois cette joie sera de courte durée puisque Van Persie égalise à 2-2 d'une frappe en force (2-2, 58e). L'avant centre de Manchester United marque également son 3ème but dans la compétition. Supérieurs physiquement et techniquement les hollandais font la différence sur une frappe lointaine de Menphis Depay que Ryan ne peut détourner (3-2, 68'). La fin de match est animée car les australiens refusent d'abdiquer mais les Pays-Bas finissent par l'emporter 3 buts à 2 au terme d'une partie rythmée et extrêmement plaisante. La nation "Oranje" est donc qualifiée pour les huitièmes de finale et ira chercher la première place du groupe la semaine prochaine contre le Chili. Les hommes de Louis Van Gaal devront se méfier car ils seront privés de Van Persie et de Martins Indi. Les australiens sont éliminés.

    Espagne - Chili : La corrida.

    sg  

    Le Maracana, mythique stade de près de 64 ans qui accueillera la finale de la Coupe du Monde 2014, a été le théâtre d'une représentation que le public a regardé avec une certaine tristesse dans le fond des yeux. En effet l'Espagne version maîtresse du Monde depuis 2008, s'est éteinte. Après la lourde défaite face aux Pays-Bas (5-1), c'est face au Chili que la Furia Roja a dit adieu au Mondial brésilien ainsi qu'à sa génération unique, celle qui était intouchable ces dernières années. Casillas, symbole des succès ibériques, est passé à côté de son sujet encaissant deux buts évitables par Varguas (20') et Charles Aranguiz (44'). Déjà fautif sur le but de Van Persie lors du premier match, il s'est fait baladé par Varguas avant d'être coupable d'un très mauvais renvoi sur le second but. Avec un retard de 2-0 à la mi-temps l'Espagne était obligée de marquer par 2 fois minimum afin d'espérer rester en course pour la qualification mais il n'en fut rien. La Roja n'aura eu que deux occasions, l'une fut manqué par Diego Costa et l'autre montre à quel point cette équipe est arrivée à bout : seul au second poteau, Sergio Busquets tire à côté des buts vides. Après ces deux possibilités les espagnols se sont buttés à la défense chilienne, disciplinée, solide et très compact. Tout les chiliens se sont battus comme des Lions sur chaque ballons et l'Espagne s'est retrouvée impuissante, sans inspiration. Les plus grosses situations furent crée par la vitesse d'Alexis Sanchez en faveur du Chili. Sergio Ramos, en méforme incroyable depuis le début du tournoi, s'est fait balader mais l'Espagne n'a pas encaissé de troisième but. Le match se termine donc sur ce 2-0 qui élimine les champions du Monde en titre. Triste fin pour cette Roja là qui n'aura plus que le match face à l'Australie pour sauver l'honneur et commencer, déjà, à se reconstruire. C'est la fin d'une génération, c'est une page qui se tourne mais rien n'est terminé pour l'équipe d'Espagne en elle-même qui compte des espoirs du football mondial dans sa réserve. Une remise à neuf s'impose pour l'Espagne car elle reviendra parmi les meilleurs mais avec d'autres joueurs et avec une autre façon de jouer. Le Chili en revanche se qualifie pour les huitièmes de finale et s'extirpe du "Groupe de la Mort". Les hommes de Sampaoli ont été héroïques et sont capables de faire mal à beaucoup d'équipes.

      1- Pays-Bas 6pts (+5) 

    2- Chili 6pts (+4)

    3- Australie 0pt (-3)

    4- Espagne 0pt (-6)

    Prochains matchs : 

    Pays-Bas vs Chili

    Australie vs Espagne

    Anto.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :