• Groupe C - 2ème journée

    Grâce à sa courte victoire contre la Côte d'Ivoire et au nul entre le Japon et la Grèce, la Colombie rejoint les Pays-Bas et le Chili en huitièmes de finale. Il ne lui reste plus qu'à assurer sa première place du groupe C.

    1261764-27226870-1600-900
    La danse de la joie des colombiens après l'ouverture de James Rodriguez qui a porté son équipe contre la Côte d'Ivoire.

    Colombie 2-1 Côte d'Ivoire: los Cafeteros en huitièmes

    Part-DV-DV1774512-1-1-1Même sans Falcao, les colombiens ont été intransigeants envers leurs adversaires. Déjà en réussite contre la Grèce (3-0), ils ont battu la Côte d'Ivoire mais en ayant plus de difficulté. En effet, la première période est fermée et les occasions se font très rares. Hormis une frappe de Serge Aurier arrêtée par David Ospina à la demi-heure de jeu, les spectateurs présents à l'Estàdio Nacional Mané Garrincha s'ennuient. Mais ils vont être rapidement rassurés avec une seconde période beaucoup plus intense que la première. A l'heure de jeu, Cuadrado fait tourner en bourrique Boka grâce à de superbes passements de jambes avant de décocher une frappe surpuissante que Barry dévie sur son poteau. Ce n'est qu'un avertissement pour la défense ivoirienne car cinq minutes plus tard, sur un corner tiré par Cuadrado, James Rodriguez devance Didier Drogba pour catapulter le ballon dans les filets de Barry qui ne peut que toucher la sphère. A la 70ème minute de jeu, les Eléphants sont une nouvelle fois punis à cause d'une perte de balle de Didier Zokora. Teo Gutierrez lance alors Quintero qui remporte son duel avec le portier adverse. 2-0 pour la Colombie, on se dit que la Côte d'Ivoire va s'enfoncer mais au contraire, Gervinho sonne la révolte en réduisant la marque trois minutes plus tard, se jouant de la défense colombienne avant de fusiller David Ospina qui ne peut que toucher la balle comme son homologue ivoirien. La fin de match est compliquée pour la Colombie, mais les hommes de José Pekerman résistent et valident quasiment leur billet pour les huitièmes. Ce ticket va être assuré grâce au nul quelques heures plus tard entre japonais et grecs. Les ivoiriens, eux, gardent leur destin entre leurs mains avant d'affronter la Grèce pour le dernier match.

    Japon 0-0 Grèce: au bout de l'ennui

    655341-greece-s-midfielder-kostas-katsouranis-2nd-r-is-given-the-red-card-after-a-foul-on-japan-s-midfieldeAprès Iran-Nigéria lundi, voici un autre match ennuyeux, le troisième score nul et vierge de ce Mondial 2014. Les deux équipes gardent espoir avant la troisième et dernière journée où ils ne devront cependant pas baisser le pied. Le Japon peut avoir des regrets après avoir dominé durant toute la rencontre des grecs un niveau en dessous et réduits à dix pendant plus d'une mi-temps après l'exclusion de Katsouranis. Le milieu grec, auteur de deux grosses fautes, a reçu deux cartons jaunes incontestables qui l'ont renvoyé aux vestiaires. S'ils ont dominé, les japonais ne se sont pas montrés réellement dangereux et ce sont les hommes de Santos qui ont eu les meilleures occasions. Mais que ce soient Torosidis, Gekas ou Holevas, le gardien nippon Kawashima n'a rien laissé passer. Ce match nul qualifie donc la Colombie pour le prochain tour et los Cafeteros vont jouer les arbitres de ce groupe à moins que la Côte d'Ivoire ne s'impose contre la Grèce. Si c'est l'inverse qui se produit, la Grèce devra alors espérer que le Japon ne s'impose pas contre la Colombie. La deuxième place du groupe pourrait alors se jouer à la différence de buts. 

    Nico


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :