• Intense !

    Cette finale allemande aura vraiment été époustouflante. On a eu une leçon de football allemand et le Bayern l'emporte enfin après la désillusion de l'an passé. Dortmund est loin d'avoir démérité mais paie son inefficacité.

    imagesCAL4WOGWimagesCAQQ2I24

     

     

     

     

     

     

     

    Les bavarois remportent enfin la Ligue des Champions face des Jaunes inconsolables.

    Le Bayern dominé:

    Au début du match, les bavarois ont du mal à entrer dans leur rencontre. Ils se font dominer et Dortmund, grâce à la vitesse de ses joueurs et à la qualité technique et collective de l'équipe, obtient les meilleurs occasions. Il faut un grand Neuer pour permettre au Bayern de garder sa cage vierge. Durant toute la rencontre, le Borussia aura fait peur à cette équipe bavaroise sur chaque attaque. Mais Munich reste Munich, sur une seule occasion, les munichois peuvent marquer. Mandzukic le prouve à la 26ème minute de jeu mais voit sa tête détournée par Weidenfeller en corner, ou à la 43ème minute de jeu, mais Robben bute sur le portier de Dortmund alors que Lewandowski avait eu son duel quelques minutes plus tôt mais lui aussi faisait face au gardien.

                                                                                               

    imagesCAYVOODLUne seconde période intense:

    La seconde période fut stratosphérique. La première était réservée aux derniers remparts, celle-ci, à l'attaque. A l'heure de jeu, Ribéry sert Robben d'une passe lumineuse. Le batave centre en retrait pour Mandzukic qui marque dans le but laissé vide par Weidenfeller. Mais huit minutes plus tard, Dante s'essuie les crampons sur Reus: penalty. Gündogan ne tremble pas et prend à contre-pied Neuer. Quatre minutes après l'égalisation, Müller échappe à la défense, dribble Weidenfeller et tire mais croise trop. On se dit alors que Robben va pousser le ballon au fond, mais c'était sans compter sur un tacle du désespoir impressionnant de Subotic qui sauve littéralement les siens. La fin du match est totalement bavaroise et le Borussia s'en remet à son excellent portier. Puis vient la 89ème minute de jeu, fatale aux Jaunes. Ribéry reçoit le ballon sur une transversale. Son contrôle est bon, s'en suit une magnifique talonnade pour Robben qui s'ouvre le chemin du but. Face à Weidenfeller, il croise sa course avant de repiquer la trajectoire de son ballon d'un touché de balle exceptionnel et donne la victoire aux munichois.

    Ribéry décisif:

    Sa première période fut brouillonne, à l'image de son équipe. Mais lorsque le Bayern s'est mis à jouer, il a accéléré. Ribéry est notamment à l'origine des deux buts. Sur le premier, il délivre un amour de passe à Robben alors qu'il est entouré de deux joueurs. Sur le second, il est le passeur décisive grâce à une talonnade merveilleuse. Oui, Frank Ribéry n'a pas réalisé un grand match, mais un grand joueur sait être présent au bon moment. Le podium du ballon d'or n'est pas très loin pour le français, proche du triplé avec son équipe.

    Le Bayern Munich était maudit en finale de Ligue des Champions. Ce soir, était sa troisième finale en quatre ans et ce fut la bonne. Grâce à une résistance parfaite en défense, les munichois ont su faire le dos rond avant de sortir les crocs en seconde période. Même si Dortmund a excellement bien joué, on ne peut rien enlever à ce qui est à ce jour la meilleure équipe d'Europe.

    Nico


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :