• Joies et peines

    Une nouvelle fois le Brésil n’a pas réussi à relever la tête et termine la compétition sur une défaite face à une équipe des Pays-Bas qui n’a, en plus, pas tout donné. Résumé de cette petite finale.

     

    bresilpaysbas
     
    Van Persie (caché) bat Julio César et premier but pour les Pays-Bas. 

    Le Brésil trop loin du compte.

     

     
    bresilpaysbas2Pas encore remis les brésiliens ? Ou tout simplement pas au niveau des cadors de la scène internationale ? Certainement beaucoup des deux. Pourtant le peuple brésilien s’était déplacé en masse au stade de Brasilia pour voir les joueurs de la Selecao obtenir une troisième place qui sonnait comme un maigre lot de consolation. Malheureusement pour eux la partie débute très mal non pas par la faute des joueurs mais par celle de l’arbitre et d’un dénommé Arjen Robben qui n’en n’est pas à son coup d’essai. Le joueur du Bayern Munich simule grossièrement lorsque Thiago Silva l’approche et pénalty pour les Pays-Bas. Non seulement la faute est inexistante mais en plus, si faute il y avait eu, elle était en dehors de la surface de réparation. Robben a déjà obtenu un autre pénalty dans la compétition, face au Mexique, celui-ci était aussi inexistant est a éliminé les mexicains. Ce fait de jeu débouche sur la frappe limpide de Van Persie qui envoie son péno en pleine lucarne (1-0, 3e). Déjà le Brésil a la tête sous l’eau. Les Pays-Bas ont beaucoup fait tourner leur effectif : Sneijder est laissé sur le banc et De Guzman est propulsé titulaire, ainsi on peut voir qu’ils tentent des choses nouvelles et créent un jeu offensif assez plaisant même si le ballon est dans les pieds brésiliens. Malgré l’impulsion d’Oscar, le seul brésilien bon hier soir, la Selecao ne se crée pas d’occasion, hormis quelques frissons sur des coups de pied arrêtés. Finalement les néerlandais récupèrent le ballon et jouent vite, le centre de De Guzman est repoussé dans l’axe par David Luiz et Blind, seul dans la surface, a le temps de contrôler et d’ajuster une reprise parfaite pour inscrire le 2-0 (17e). Ensuite c’est bis repetita, le Brésil a la balle mais est arrêté devant les buts de Cillessen sans trouver un moyen de passer la muraille orange. La mi-temps est acquise sur le score de 2 buts à 0 et les hommes de Felipe Scolari montrent une nouvelle fois leurs lacunes offensives et défensives. Au retour des vestiaires rien ne change, les brésiliens essaient toujours de marquer mais les tentatives lointaines ou trop compliquées restent vaines. Déjà pas terrible dans le jeu les brésiliens vont se faire pénaliser par l’arbitrage puisque deux pénaltys ont été oublié. Le premier sur une main (potentiellement volontaire) de Vlaar et le second sur une balayette de Blind sur Oscar où M. *** a jugé bon de siffler coup franc et de donner un carton jaune au joueur de Chelsea pour simulation (!) Blind, l’auteur de la faute, ne simule pas, son genou a tourné au moment de l’action et il est obligé de sortir sur civière. Après ces deux petits coups de pétard le Brésil subit de nouveau les contres hollandais mais Robben et Van Persie gâchent pas mal de possibilités. Dans les dernières secondes c’est Wijnaldum qui viendra battre Julio Cesar, le joueur du PSV s’est retrouvé seul au premier poteau (3-0, 90+1). Pour boucler la boucle, Luis Van Gaal décide de faire rentrer Vorm le troisième gardien afin que les 23 joueurs convoqués aient tous disputé des minutes de jeu dans cette très bonne Coupe du Monde des Pays-Bas qui terminent donc 3emes. Le Brésil concède une seconde défaite consécutive sur son sol, une première dans l’histoire. La Selecao va devoir se reconstruire car elle n’a jamais montré un super visage. Neymar et les coups de pied arrêtés auront été ses seules solutions et la défense s’est trop souvent laissée passer. Cette petite finale aura quand même été un peu froide avec le réalisme et l’intelligence trop mathématique des Pays-Bas ainsi qu’avec les faiblesses du Brésil qui quitte son Mondial la tête remplie de désillusions. 

    Anto.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :