• Kristoff, comme une évidence

    Plus d'un an après avoir remporté Milan-San Remo, Alexander Kristoff a remporté son deuxième Monument, le Tour des Flandres, au terme d'une course parfaitement maîtrisée conclue par un sprint facile pour battre son compagnon d'échappée, Nikki Terpstra. Greg Van Avermaet complète le podium.

    48547_sans_titre_1
    Alexander Kristoff remporte la 99ème édition du Tour des Flandres devant Nikki Terpstra (à gauche) et Greg Van Avermaet (à droite).

    Kristoff marche sur les Flandres

    7777284702_alexander-kristoff-a-remporte-le-tour-des-flandres-dimanche-5-avril-2015

    Il est le premier norvégien à remporter le Tour des Flandres et cette année, ce n'est pas étonnant. Alors que la saison a repris depuis moins de quatre mois, il empile déjà sa dixième victoire. Il s'est révélé la saison dernière, il confirme en 2015. Aujourd'hui, il faisait partie des favoris une semaine après que son coéquipier, Luca Paolini, s'est imposé sur Gand-Wevelgem. Il aura fallu attendre les cinquante derniers kilomètres pour voir la situation se décanter. Auparavant, sans surprise, une échappée matinale s'est formée dont il ne restait plus que deux rescapés au moment d'accéder à la deuxième ascension du Vieux-Quarémont, Damien Gaudin et Lars Bak. Ceux-ci n'ont pas tenu longtemps et après Bak, Gaudin, le français d'AG2R-la-Mondiale, a lâché prise. Le Koppenberg, lui, a fait la sélection par l'arrière et alors que les voitures des directeurs sportifs n'étaient pas présentes dans le secteur, les plus malchanceux ont dû finir l'ascension pavée à pied tout comme les plus faibles physiquement du jour à l'image d'un Bradley Wiggins qui n'aura pas pesé bien lourd. Sylvain Chavanel, André Greipel, Alexey Lutsenko, ils tenteront leur chance sans succès alors qu'Arnaud Démare verra ses chances s'effondrer à cause d'un problème mécanique. Il faudra donc patienter jusqu'au Kruisberg où une simple attaque de Nikki Terpstra, tenant du titre de Paris-Roubaix, va placer une attaque qui va changer la physionomie de cette 99ème édition du Tour des Flandres. Le néerlandais d'Ettix n'avait cependant pas prévu d'amener dans sa roue Alexander Kristoff. Le peloton des favoris, lui, a du mal à s'organiser et a perdu Sep Vanmarcke, troisième l'an passé, pris dans une cassure. On arrive donc au dernier enchainement de la journée, Vieux-Quarémont et Paterberg. Les deux secteurs font la sélection et au sommet du Paterberg, à l'avant, Van Avermaet et Sagan sont les plus forts pour partir en chasse. Ils ne reviendront jamais car devant, Terpstra et Kristoff ont des jambes de feu. Le problème ne viendra donc pas de la forme physique mais du sens tactique. Le néerlandais le sait bien, il est plus faible au sprint que son homologue norvégien. Oui mais voilà, en trente kilomètres, il n'est pas parvenu à se débarrasser de lui et l'amène donc dans un fauteil au sprint. Un coup ça passe les relais, un coup non, au final Van Avermaet et Sagan sont trop courts et ce dernier s'écroule même sur la fin et termine au pied du podium. Terpstra se contente ainsi de la deuxième place derrière un Kristoff intenable qui arrache son dixième succès de la saison et fait preuve d'une tactique sûre. Pour la première fois depuis 1951, un belge ne remporte pas le Ronde pendant trois éditions consécutives. Le premier d'entre eux, c'est Greg Van Avermaet, troisième au courage. Pour les français, il faut aller loin, Arnaud Démare, 23ème.

    De nombreux couacs

    images

    Cette 99ème édition fut mouvementée et pas seulement au niveau du scénario de la course. Avant que celle-ci ne s'emballe, Jesse Sergent, renversé par une voiture suiveuse, a dû abandonner alors qu'il faisait partie de l'échappée, une chute qui a causé une fracture de la clavicule du néo-zélandais. Peu après, une voiture suiveuse, toujours une voiture Shimano, est venue fracasser son pare-choc contre l'arrière d'une voiture FDJ.fr qui a ainsi renversé Sébastien Chavanel. Le trafic automobile sur les courses cyclistes va encore faire parler. Et pour ne rien arranger, un portique gonflable a manqué de peu de s'effondrer sur le peloton. Décidément, dans les Flandres, il n'y a pas que les pavés qu'il faut craindre. Cependant, la course fut très plaisante notamment dans ses cinquante derniers kilomètres. Après avoir triomphé sur les Trois Jours de la Panne cette semaine, Alexander Kristoff a levé les bras aujourd'hui. Parmi les grands perdants du jour, John Degenkolb, septième, Geraint Thomas, quatorzième, ou encore Sep Vanmarcke, grand battu du jour après avoir été pris dans une cassure et qui termine très loin, à la 53ème place, lui qui était parmi les favoris. On peut aussi rajouter l'équipe Ettix toujours muette depuis le début des classiques flandriennes World Tour. En revanche, on notera l'excellente performance du très jeune Tiesj Benoot (Lotto-Soudal), cinquième à seulement 20 ans. Prochain rendez-vous, Paris-Roubaix dimanche prochain, un nouveau Monument qui réserve beaucoup de surprises.

    Source photos (rtl.fr; francetvsport.fr)

    Nico


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :