• L'Etape 2014 #5

    On l'attendait avec impatience, elle ne nous pas déçus, l'étape des pavés a réservé de nombreuses surprises. Lars Boom s'est imposé, Nibali a fait le show, Froome a abandonné, certains ont perdu beaucoup de temps, Contador en premier. Tout ce qui s'est passé sur cette étape folle se résume ici.

    98107
    Voici les deux grands vainqueurs de l'étape: Lars Boom qui s'en va seul vers la victoire en solitaire, et Vincenzo Nibali, accompagné de son lieutenant Jakob Fuglsang, qui prend du temps sur ses principaux concurrents.
     
    Etape 5: Boom bada Boom !

    000_dv1814180_e1b894c3daa1a4578285d5ac34f763be

    "Une journée qui a fait Boom" titre l'Equipe dès la fin de l'étape. En effet, elle a été riche en rebondissements même si nous savions que cette cinquième étape serait redoutée par tous. Ainsi, le peloton a longtemps contrôlé l'échappée de sept coureurs qui avait tenté sa chance, ne lui laissant pas plus de 2'30" d'avance. Mais très vite, le premier coup de théâtre va surgir. Il a chuté hier, il a rechuté en début d'étape puis une troisième fois en cours d'étape, une chute de trop, la goutte d'eau qui fait déborder le vase, Christopher Froome a abandonné en cours d'après-midi, lui le tenant du titre du Tour de France. Les favoris ont bien sûr reçu la nouvelle et se disent qu'il y a un coup à faire sur ces pavés. Plusieurs favoris sont cependant en difficulté dont Alberto Contador et Nibali, à l'aise, décide de faire rouler ses hommes, rattrapant en vingt kilomètres l'échappée. Contador, Valverde, Rolland, Pinot, ou encore Talansky et Van den Broeck qui ont chuté, des noms que l'on ne reverra plus à l'avant de la course. Au fil du temps, au fil des secteurs pavés, Lieuwe Westra, rescapé de l'échappée du jour, roule pour son leader Vincenzo Nibali. Le groupe Contador perd de plus en plus de temps pour se retrouver à deux minutes. Lors de l'avant-dernier secteur pavé, Nibali, emmené par Westra et Fuglsang, ainsi que Lars Boom faussent compagnie aux Sagan et autres Cancellara et Lemoine. Plus fort sur les pavés, le hollandais de la Belkin s'envole dans le dernier secteur, celui d'Hélesmes, pour aller chercher une victoire de prestige, en solitaire, à Arenberg-Porte du Hainaut. Au moment où Nibali, impressionnant troisième, et Fuglsang, deuxième et équipier modèle de l'italien, franchissent la ligne, les chronos sont déclenchés. Peter Sagan en profite pour prendre la quatrième place et asseoir sa domination au classement par points et là, c'est l'hécatombe. Seul Michal Kwiatkowski arrive à perdre moins d'une minute sur le maillot jaune. Sinon, cela fait très mal par rappot à Nibali, vous pourrez retrouvez le temps de tous les favoris par rapport à l'italien dans un prochain article. Après sa démonstration du jour, Vincenzo Nibali risque de garder durant un long moment ce maillot jaune qui lui colle presque aux épaules.

    Classements:

    Classement général: 1. Vincenzo Nibali (ITA, Astana Pro Team); 2. Jakob Fuglsang (DAN, Astana Pro Team); 3. Peter Sagan (SLQ, Cannondale); 4. Michal Kwiatkowski (POL, Omega Pharma-Quick Step); 5. Fabian Cancellara (SUI, Trek Factory Racing).

    Maillot jaune: Vincenzo Nibali. Démonstration, c'est un moindre mot pour décrire la prestation du grand Nibali d'aujourd'hui. A l'aise sur les pavés, l'italien a surpris son monde et certains le voient déjà en vainqueur à Paris. A la vue des écarts à l'arrivée, il y a de quoi.

    Maillot vert: Peter Sagan. Huitième au sprint intermédiaire et quatrième à l'arrivée, Peter Sagan prend tous les points qu'il peut prendre en route et cela fonctionne. Le slovaque compte 50 points d'avance sur son dauphin, Marcel Kittel, qui a chuté aujourd'hui.

    Maillot à pois rouges: Cyril Lemoine. Il n'y avait aucun point à prendre aujourd'hui, mais Cyril Lemoine est quand même parti dans l'échappée. Auteur d'une grosse performance, il termine dixième et premier français de l'étape après avoir résisté durant les trente derniers kilomètres de l'étape.

    Maillot blanc: Peter Sagan. S'il a reculé d'un rang pour laisser de la place à Jakob Fuglsang, Peter Sagan reste maillot blanc et il devrait le laisser à Michal Kwiatkowski demain, son dauphin au classement du meilleur jeune.

    Demain:

    Retour au calme demain, ou presque. La pluie sera encore au rendez-vous pour le peloton même s'il n'y aura pas de pavés. Attention aux chutes entre Arras et Reims où un sprint massif est promis. Est-ce que les équipes de sprinteurs auront encore du jus après avoir lâché beaucoup de forces dans la bataille d'aujourd'hui ? Sans doute car les étapes de plaine vont commencer à se faire rare. Deux côtes de catégorie quatre seront répertoriées dans la deuxième partie de l'étape, les côtes de Coucy-le-Château-Auffrique et de Roucy. Le final sera jonchelé de quelques toutes petites bosses et un sprinteur puissant devrait s'imposer, on pense notamment à Marcel Kittel, déjà vainqueur de trois étapes depuis le début du Tour. Par ailleurs, vous retrouverez Anto demain puisque je pars en vacances, mais je reviens mercredi prochain. 

    Nico


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :