• L'Etape

    Deuxième numéro de votre magazine journalier l'Etape. Aujourd'hui, nous avons pu vivre une étape riche en rebondissements, où Jan Bakelants s'est imposée et s'est emparé du maillot jaune alors que Marcel Kittel a totalement craqué dans la montagne.

     

    imagesCAYBHKF7
    Jan Bankelants n'en revenait même pas lui-même d'avoir gagné et endossé le maillot jaune.

    Un belge en jaune

    Il est loin le temps d'Eddy Merckx où ce dernier régnait sur le peloton. Mais un coureur belge fait revivre ce temps en s'adjugeant l'étape du jour et le maillot jaune de leader. Au début d'étape, quatre coureurs s'en vont: il s'agit du canadien David Veilleux d'Europcar, déjà en vu lors du Dauphiné, le français Blel Kadri d'AG2R, l'espagnol Ruben Pérez Moreno d'Euskaltel-Euskadi, et le néerlandais Lars Boom de Belkin, déjà présent dans l'échappée de la veille. Le peloton ne leur laissera jamais plus de 3'10 d'avance, mais Boom aura eu le temps de passer le sprint intermédiaire en tête et le col de Bellagranajo en premier. Mais lui et Moreno vont craquer dans le col de la Serra alors que David Veilleux et Blel Kadri s'en vont. Une bonne entente va s'opérer mais le coureur français va lâcher son compagnon d'infortune à un kilomètre du sommet pour prendre les deux points promis au vainqueur. Entre temps, Thomas Voeckler avait attaqué, sans n'avoir jamais réussi à rejoindre son coéquipier. Puis vint la plus grosse difficulté du jour, le col de Vizzavona, classé en deuxième catégorie. Kadri a du mal à résister au retour du peloton mené tambour battant par la formation de la FDJ. Ce dernier est suivi par la malchance, puisqu'il déraille mais parvient à repartir alors que le peloton n'est qu'à quelques mètres. Image insolite vite oubliée par l'attaque fulgurante de Pierre Rolland, suivi par Brice Feillu, qui avale Blel, élu logiquement combatif du jour, pour aller prendre les cinq points en haut du col, Kadri et Feillu complétant le podium. Ces deux derniers rattrapés, Rolland se retrouve seul en tête de course, avant de se relever à 45 kilomètres de l'arrivée. Après une longue descente, le peloton arrive au pied de la côte du Salario. Juan Antonio Flecha et  Cyril Gautier sont à l'attaque et l'espagnol n'arrive pas à suivre alors que le français passe en tête. Chris Froome prend de vitesse le peloton en attaquant à quelques mètres du sommet. Pendant plusieurs hectomètres, il restera entre Gautier et le peloton avant de se relever tout comme le cycliste d'Europcar. C'est alors que six coureurs se lancent à l'attaque, parmi eux Sylvain Chavanel. On croit qu'ils vont aller au bout mais ils se font reprendre sous la flamme rouge. Seul Jan Bakelants de RadioShack-Nissan poursuit son effort pour aller s'imposer en solitaire et en résistant au retour de sprinteurs, ou du moins le restant des sprinteurs, dont Peter Sagan, second de l'étape.

    Les sprinteurs craquent

    Comme je vous l'ai dit un peu plus haut, les sprinteurs n'étaient pas à leur aise dans cette étape. Mark Cavendish se fait lâcher assez tôt et ne reviendra pas, même si accompagné de six de ses coéquipiers. La team Argos-Shimano n'était sans doute pas habituée d'avoir un de ses coureurs ayant le maillot jaune. Très vite lâché, Marcel Kittel n'est jamais revenu dans le peloton et est arrivé à Ajaccio dans un gruppetto avec 17 minutes de retard ! Peu avant la côte du Salario, on aurait pu penser qu'André Greipel allait rentrer dans le rang avec Jérôme Coppel, mais il n'en a rien été. Oui, ce n'était pas le jour des sprinteurs aujourd'hui. Autre surprise, le leader de la Vacansoleil, Thomas de Gendt est arrivé dans le gruppetto. Autant dire que ses rêves de podium se sont envolés.

    Classements:

    Classement général: 1. Jan Bakelants (BEL, RadioShack-Nissan); 2. David Millar (ECO, Garmin-Sharp); 3. Julien Simon (FRA, Sojasun); 4. Daryl Impey (AFS, Orica-GreenEdge); 5. Edvald Boassen-Hagen (NOR, Sky).

    Maillot jaune: vainqueur de l'étape, le belge Jan Bakelants s'empare du maillot jaune avec une seconde d'avance sur David Millar et c'est le français Julien Simon de Sojasun qui complète le podium, lui premier français de l'étape aussi.

    Maillot vert: malgré sa contre-performance du jour, Marcel Kittel se consolera avec le maillot vert qu'il garde pour quatre points sur Peter Sagan.

    Maillot à pois rouges: nous verrons un français avec le maillot à pois demain. Il s'agit de Pierre Rolland, qui a franchi le col de Vizzavona en tête. Blel Kadri et Cyril Gautier, deux autres français, complètent le podium.

    Maillot blanc: en revanche, avec ses 17'35 de retard, Marcel Kittel cède son maillot blanc à Michal Kwiatkowski d'OPQS. Le polonais, jeune prodige, est l'un des candidats sérieux au maillot blanc et au général surtout. Depuis le temps que l'équipe belge cherchait un coureur comme lui...

    Demain:

    Etape moins montagneuse qu'aujourd'hui, mais toujours accidentée et courte (145.5 km). Les baroudeurs pourraient être encore de sortie alors que ce sera le dernier jour en Corse. Le peloton partira d'Ajaccio pour rejoindre Clavi au nord de l'île de Beauté. A demain !

    Nico


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    NewsSport-Cars Profil de NewsSport-Cars
    Lundi 1er Juillet 2013 à 08:15
    Super article bravo!!! Hugo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :