• L'Etape

    Je l'avais annoncé favori, il ne m'a pas fait mentir. Mark Cavendish a remporté la cinquième étape du Tour, marquée par une grosse chute dans les cinq cents derniers mètres. Votre magazine journalier vous fait revivre l'étape d'aujourd'hui, longue de 228.5 kilomètres.


    imagesCA5E3WLSimagesCAWUT8EA

     

     

     

     

     

     

     

    Mark Cavendish, le champion de Grande-Bretagne, aura sagement attendu son "tour", mais peut exulter au moment de passer la ligne d'arrivée.
     

    A la fin, c'est maître "Cav'" qui gagne

    Après un début de Tour compliqué, Mark Cavendish a pris sa revanche en remportant facilement le sprint d'aujourd'hui. Mettant cinquante mètres à ses concurrents, il débloque son compteur sur le bitume français.

    Dès le kilomètre zéro, ils sont six à s'extirper du peloton: deux coureurs d'Europcar, Kévin Réza et le champion du Japon, Yukiya Arashiro. Il sont accompagnés de deux autres français, Anthony Delaplace de Sojasun et Romain Sicard d'Euskaltel-Euskadi, du belge Thomas de Gendt de la Vancasoleil et du kazakhe Alexey Lutsenko, champion du monde espoir en titre. Le peloton les a laissés partir et ils ont pu prendre jusqu'à près de treize minutes d'avance. Mais les coéquipiers de Simon imagesCAFAEQYVGerrans ont géré l'allure avec l'aide des équipes de sprinteurs. Néanmoins, Thomas de Gendt, déjà hors course pour le général, a pu prendre quelques points pour le maillot à pois et remporter le sprint intermédiaire. Après une attaque, Anthony Delaplace et Romain Sicard sont lâchés et réintégreront le peloton. Ce n'est qu'après le col de la Gineste, où les échappés ont craqué, que les rescapés vont se faire reprendre. Tout d'abord, c'est Yukiya Arashiro et Thomas de Gendt, élu combatif du jour, qui se font avaler avant que Kévin Réza n'abandonne à son tour, suivi par Alexey Lutsenko. Les sprinteurs peuvent ainsi se disputer la victoire d'étape au sprint. Gert Steegmans emmène parfaitement Mark Cavendish dans sa roue et le dépose. Le britannique écrase toute concurrence et remporte sa première victoire sur le Tour 2013.

    Festival de chutes

    Décidément, ce début de Grande Boucle est caractéristique de nombreuses chutes. Encore deux ont marqué le final de cette cinquième étape entre Cagnes-sur-Mer et Marseille. Dans le col de la Gineste, un coureur de la BMC tombe et déchire le peloton, retardant notamment un Marcel Kittel qui ne rentrera pas. Mais à cinq cents mètres de l'arrivée, un coureur chute, stoppant net les trois quarts du peloton. Entre autres, on a pu apercevoir un cycliste de la FDJ.fr à terre ou encore un de Sojasun alors que Maxime Bouet avait été pris dans cette chute collective. Une dernière chute qui n'aura pas d'incidence sur le classement général.

    Classements:

    Classement général: 1. Simon Gerrans (AUS, Orica-GreenEdge); 2. Daryl Impey (AFS, Orica-GreenEdge); 3. Michael Albasini (SUI, Orica-GreenEdge); 4. Michal Kwiatkowski (POL, Omega Pharma-Quick Step); 5. Sylvain Chavanel (FRA, Omega Pharma-Quick Step).

    Maillot jaune: Simon Gerrans, avec le bon travail de son équipe, n'a pas eu de problème à conserver la tunique jaune. Demain n'est pas une journée compliquée, il devrait la garder ainsi que la journée suivante, puisqu'il est un bon puncheur, à moins que Sylvain Chavanel ne lance un dernier baroud d'honneur avant les Pyrénées.

    Maillot vert: Peter Sagan dépasse les cent points et garde le maillot vert. Mais il doit faire face au retour de Cavendish, deuxième avec 76 points. Alexander Kristoff complète le podium avec 76 points aussi.

    Maillot à pois rouges: Pierre Rolland n'a pas eu d'efforts à faire pour conserver son maillot distinctif. Le français pourrait le conserver jusqu'au Pyrénées et même plus, puisqu'il est un très bon grimpeur.

    Maillot blanc: Michal Kwiatkowski garde le maillot de meilleur jeune sans opposition. Le polonais enchaîne un quatrième jour en blanc. Cela signifie aussi qu'il n'y a eu de changements en tête de chaque classement.

    Demain:

    Etape douce qui mènera le peloton d'Aix-en-Provence à Montpellier. Un seul grimpeur de catégorie quatre est répértorié et ne devrait pas gêner les sprinteurs, surtout qu'il est situé loin de la ligne d'arrivée. Le seul problème pourrait être cette ligne d'arrivée justement, qui monte un peu et qui conviendrait à Peter Sagan ou Nacer Bouhanni. A demain !

    Nico


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    NewsSport-Cars Profil de NewsSport-Cars
    Jeudi 4 Juillet 2013 à 11:29
    super étape j'ai regardé! bel article!!!! NS-T sur le tour, j'en ai toujours rêvé! va voir mon article sur la 208 T16 Hugo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :