• L'Etape

    C'était la dernière étape où les sprinteurs pouvaient s'exprimer avant les Pyrénées. André Greipel, très bien emmené, a devancé ses concurrents pour remporter cette sixième étape à Montpellier. Une étape plate mais mouvementée.

    imagesCARMC83Q
    André Greipel peut lever les bras, il remporte une nouvelle victoire sur le Tour de France, sa première cette année.
     

    Chacun son tour

    Hier, Mark Cavendish dictait sa loi lors de l'arrivée à Marseille. Mais aujourd'hui, c'est un autre champion national qui s'est distingué. Le champion d'Allemagne, André Greipel, a remporté sa première étape sur les routes du Tour de France 2013.

    Un seul coureur s'extirpe du peloton dès le kilomètre zéro. Il s'agit de l'espagnol de la Cofidis Luis Angel Mate. Le peloton l'a laissé partir, mais, seul, il a levé le pied pour attendre le retour des 193 autres coureurs. Une fois Mate rattrapé, les cyclistes imagesCA6LG3H5sont devenus nerveux, presque hypnotisés par les bordures. Les équipes des favoris pour le classement général ont replacé leur leader en tête de peloton, mais aucune cassure n'a été repertoriée. Non, André Greipel a même pu passer en tête au sprint intermédiaire et prendre les vingt points. La Sky accélérait en tête pour replacer Froome et Siutsou a pris le seul point de montagne distribué aujourd'hui. A défaut de bordures, ce sont des chutes qui ont pimenté cette fin d'étape avec un Mark Cavendish qui est allé à terre, sans gravité pour autant. Janez Brajkovic est tombé à dix kilomètres de la fin, mais au final, c'est un sprint massif que nous avons eu, comme en 2011, dans les rues de Montpellier. Grâce à un train parfaitement organisé, André Greipel a déposé tous ses concurrents, devançant Peter Sagan (encore) deuxième, Marcel Kittel, et un Mark Cavendish sans doute lâché trop tôt par Gert Steegmans.

    Le maillot jaune change d'épaules

    48ème, Simon Gerrans a perdu son maillot jaune. C'est son coéquipier, le sud-africain Daryl Impey, qui le récupère, donc Orica-GreenEdge n'a pas de souci à se faire. Ayant le même temps que Gerrans à la suite du contre-la-montre par équipes, comme Albasini, il s'empare de la tunique jaune, puisqu'il termine treizième de l'étape du jour. L'australien rétrograde à la troisième place du classement général, dépassé par Boasson-Hagen. Petit évènement sur la Petite Reine, puisque Daryl Impey est le premier sud-africain à porter le maillot jaune. Moment historique pour une centième édition historique.

    Abandons en série

    Du côté abandons, la chute d'hier dans l'emballage final a eu beaucoup de conséquences. Le leader de la Lotto-Belisol, l'équipe d'André Greipel, Jürgen Van den Broeck, a abandonné, touché au genou. Maxime Bouet, victime d'une fracture du radius, a renoncé à partir ce matin, laissant, malgré-lui, AG2R à huit. En pleine étape, Nacer Bouhanni, malchanceux en ce début de Tour et malade, a préféré abandonné après un dernier effort. Mais, lâché par le peloton, il a mis pied à terre, une sage décision de sa part. Le suédois de l'équipe Astana, Frederik Kessiakoff a quitté le Tour lui aussi, ce qui fait le deuxième abandon de la team Astana, après Kashechkin, qui se retrouve à sept, alors que Janez Brajkovic a lourdement chuté aujourd'hui. Début de Grande Boucle compliqué pour les kazakhes, eux qui ont remporté le Giro grâce à Vincenzo Nibali.

    En conclusion, il reste 191 coureurs dans le peloton, soit une moyenne d'un peu plus d'un abandon par jour.

    Info de dernière minute: Janez Brajkovic abandonne après sa chute d'aujourd'hui et laisse ses coéquipiers à six. Il reste donc 190 coureurs dans le peloton. La loi du Tour est dure, mais c'est la loi...

    Classements:

    Classement général: 1. Daryl Impey (AFS, Orica-GreenEdge); 2. Edvald Boasson-Hagen (NOR, Sky); 3. Simon Gerrans (AUS, Orica-GreenEdge); 4. Michael Albasini (SUI, Orica-GreenEdge); 5. Michal Kwiatkowski (POL, Omega Pharma-Quick Step).

    Maillot jaune: comme dit plus haut, le sud-africain Daryl Impey s'empare du maillot jaune et pourra parader demain avec sa tunique entre Montpellier et Albi, sans doute un hommage à un Nelson Mandela souffrant en Afrique du Sud.

    Maillot vert: à défaut de ne pas remporter d'étapes, le slovaque Peter Sagan se console avec le maillot vert qu'il arbore depuis le soir de la troisième étape. Pour la troisième fois depuis le début de l'édition 2013 du Tour de France, il termine second de l'étape, pour quatre podiums en six jours. Une frustration évidente pour lui.

    Maillot à pois rouges: pas de souci pour Pierre Rolland qui conserve sa tunique à pois rouges. Demain est une étape de moyenne montagne et, s'il veut la conserver, il devra faire attention.

    Maillot blanc: Michal Kwiatkowski n'a, pour l'instant, aucun concurrent et conserve sans problème le maillot de meilleur jeune. Cela devrait changer dans les Pyrénées, avec l'entrée en action de Tejay Van Garderen (BMC) et de Thibaut Pinot (FDJ.fr).

    Demain:

    Dernière étape de transition avant les Pyrénées, mais déjà, on pourra sentir la montagne qui se rapproche avec un col de catégorie deux, soit la plus grosse difficulté de demain. Donc, si vous ne voulez rien rater, suivez-nous sur ce Tour de France 2013 palpitant. A demain !

    Nico


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    NewsSport-Cars Profil de NewsSport-Cars
    Vendredi 5 Juillet 2013 à 10:14
    Super! Très bien ça Nico. J'ai hâte de voir les Pyrénées Hugo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :