• L'Etape du Tour 2015 #19

    Grande victoire de Vincenzo Nibali qui a attaqué un peu avant le sommet du col de la Croix de Fer, a rattrapé Pierre Rolland dans la descente du col du Mollard avant de le lâcher dans l'ascension finale pour aller chercher une belle victoire. Geraint Thomas, lui, a complètement craqué.

    DIR_IMGNibali
    La délivrance pour Vincenzo Nibali qui, après un début de Tour compliqué, remporte la 19ème étape et remonte à la quatrième place du général.

    Nibali au courage

    proxy

    Le début d'étape, avec le col du Chaussy d'entrée, a été très animé avec des attaques venues de toute part. Mais le maillot jaune, qui a vu ses équipiers lâchés un par un dont Geraint Thomas, ne s'est pas affolé. Loin de là, il a neutralisé les tentatives de ses concurrents et, dans la vallée, a temporisé, laissant de nombreux coureurs revenir dans le groupe maillot jaune. Cela a facilité la création d'une échappée de 22 coureurs qui a attaqué le col de la Croix de Fer en tête. Dans celui-ci, à 67 kilomètres de l'arrivée, Pierre Rolland a décidé de s'en aller seul alors que le peloton était à 2'30'' environ de la tête de course. Personne ne l'a suivi et sous l'impulsion de l'équipe Astana, le reste de l'échappée a été entièrement reprise au fur et à mesure. Une première fois, Nibali a tenté, en vain. Alejandro Valverde a fait de même, sans réussite. Lui et Ruben Plaza Molina ont été rattrapés. C'est finalement lorsque Chris Froome a eu un problème technique que l'italien, tenant du titre, est parti sans que personne ne se colle dans sa roue. Enfin libre, il est revenu à tout vitesse sur Pierre Rolland qu'il a atteint après le sommet du col du Mollard. Le groupe maillot jaune a contrôlé l'avance du requin de Messine, une avance de 2'20'' qui fut suffisante. Peu après le pied de l'ascension finale vers la Toussuire, celui qui s'y était imposé en 2012, Pierre Rolland, n'a pas tenu. Nibali voulait ce bouquet et il a tout donné pour se l'offrir. Il a notamment profité d'un groupe maillot jaune très calme qui ne s'est animé qu'à six kilomètres de l'arrivée lorsque Quintana a décidé d'attaquer. Poels avait lâché, Froome a pris en chasse le colombien qui a relancé l'allure et distancé le britannique. Encore une fois, nous avons eu la confirmation qu'ils étaient les deux meilleurs grimpeurs sur ce Tour de France. Alors que Vincenzo Nibali célébrait cette victoire, cette délivrance, Quintana était à 500 mètres de la ligne. Deuxième à 44 secondes de l'italien, le deuxième du général reprend trente secondes à Christopher Froome qui possède tout de même 2'38'' sur son dauphin. Derrière, dans le groupe des outsiders, on retrouve Thibaut Pinot suivi de Romain Bardet qui s'empare du maillot à pois rouges. Au général, il y a du changement: le podium reste le même mais à la quatrième place, Nibali réalise un véritable coup de force. Avec la défaillance de Geraint Thomas, quinzième du général ce soir, tout le monde gagne une place sauf Contador et Gesink bien sûr. Ainsi, nous avons deux français dans le top 10, Romain Bardet et Pierre Rolland. Il reste une étape de montagne pour tout faire basculer.

    Classements:

    Classement général: 1. Christopher Froome (GBR, Team Sky); 2. Nairo Quintana (COL, Movistar); 3. Alejandro Valverde (ESP, Movistar); 4. Vincenzo Nibali (ITA, Astana); 5. Alberto Contador (ESP, Tinkoff-Saxo).

    Maillot jaune: Christopher Froome.

    Maillot vert: Peter Sagan.

    Maillot à pois rouges: Romain Bardet.

    Maillot blanc: Nairo Quintana.

    Quid de demain ?

    Etape courte de 110 kilomètres entre Modane et l'Alpe d'Huez, mais une étape très attendue. Christopher Froome n'est pas à l'abri d'une terrible défaillance et ses coéquipiers l'ont montré aujourd'hui, ils commencent à fatiguer sérieusement. Avec l'ascension du col de la Croix de Fer pour la deuxième fois en deux jours mais via un autre versant de 29 kilomètres à 5.2 % de moyenne, les favoris pourraient se dévoiler avant même les 21 lacets de l'Alpe d'Huez. Les deux derniers vainqueurs d'étape au sommet de cette ascension mytique sont français: Pierre Rolland en 2011 et Christophe Riblon en 2013. C'est la dernière fois que tout peut basculer et Nairo Quintana, revenu à 2'38'' de Froome, va tenter le tout pour le tout.

    Source photo (letour.fr; @toutelactusport)

    Nico


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :