• L'Etape du Tour 2015 #2

    La deuxième étape du Tour a tenu toutes ses promesses grâce aux bordures. Les grands gagnants sont Alberto Contador et Chris Froome mais aussi André Greipel qui a pris le bouquet au sprint tandis que Cancellara a piqué le maillot jaune à Rohan Dennis.

    29-b
    La joie de Greipel, vainqueur de la première étape en ligne du Tour de France 2015.

    La vengeance a commencé

    7-b

    Ils avaient abandonné après une chute l’an passé, ils se sont vengés aujourd’hui. Et ce n’est que le début d’une vengeance qu’Alberto Contador et Chris Froome avaient réfléchie depuis longtemps. Comme prévu, les bordures ont animé l’étape avec des conditions climatiques parfaites pour en créer. En plus du vent, la pluie a fait son apparition en cours d’étape et a compliqué la tâche du peloton. L’échappée matinale, composée de Pierrig Quémeneur, Jan Barta, Stef Clement et Armindo Fonseca, n’a tenu que jusqu’à 62 kilomètres de l’arrivée à cause de l’appétit de certains coureurs. Avant même Rotterdam, la Tinkoff-Saxo a tenté de piéger les favoris mais à cent kilomètres de Zélande, c’était trop loin pour tenir un rythme aussi élevé et tout a pu rentrer dans l’ordre. C’est à cinquante kilomètre du but que le coup de la bordure va enfin fonctionner. Etixx-Quick Step engage cinq hommes pour morceler le peloton, un coup qui va faire des dégâts. Aux côtés de la formation belge, la Tinkoff-Saxo d’Alberto Contador, la Sky de Chris Froome ou encore la BMC de Tejay Van Garderen prennent part à la fuite prestigieuse. Peter Sagan, André Greipel, Tony Gallopin, Warren Barguil, Mark Cavendish voire même Nacer Bouhanni parviennent à suivre. Pour ce dernier, c’est la malchance qui va l’éloigner de la victoire d’étape, une chute après laquelle il ne reverra jamais ce groupe parti à toute allure. C’est le gros coup du jour, donc, pour Contador, Froome et Van Garderen qui arrivent à piéger Nairo Quintana, Vincenzo Nibali, Thibaut Pinot, Jean-Christophe Péraud, Romain Bardet ou encore Joaquim Rodriguez. Ces favoris et outsiders arrivent dans le peloton maillot jaune à 1’28’’ de la tête. C’est déjà un retard conséquent, surtout après seulement deux étapes. Mais c’est encore correct par rapport à Pierre Rolland, Eduardo Speulveda et Wilco Kelderman, ces deux derniers étant victimes de chutes et ayant fait jeu de malchance. Le classement général est déjà loin pour eux qui ont perdu cinq minutes.

    Greipel l’opportuniste

    21-b

    Il y a aussi ceux qui ont profité de cette bordure pour se faufiler dans le groupe de tête et, soit remporter l’étape, soit prendre du temps au général. Pour Warren Barguil, dixième de l’étape, c’est le deuxième cas. Pour André Greipel, c’est le premier. L’allemand avait deux coéquipiers avec lui, Marcel Sieberg et Tony Gallopin. Mais il a bien évidemment laissé travailler Etixx-Quick Step qui s’est emmêlé les pinceaux dans le final, lançant Mark Cavendish bien trop tôt. Le britannique s’est fait avaler dans les derniers mètres et a pris une décevante quatrième place. L’autre vainqueur du jour, c’est donc André Greipel, vainqueur d’au moins une étape sur le Tour depuis 2011. Dès la deuxième étape, le « Gorille de Rostock » lève les bras et ce, devant Peter Sagan et…Fabian Cancellara, toujours présent lorsqu’il le faut. Le suisse, grâce aux bonifications, prend le maillot jaune à Rohan Dennis, sacrifié par la BMC au profit de Tejay Van Garderen. Comme en 2012, Cancellara prend la précieuse tunique jaune et il a sans doute en tête l’étape des pavés de mardi où il pourrait creuser l’écart un peu plus. En attendant, il faudra passer le mur de Huy demain.

    Classements :

    Classement général : 1. Fabian Cancellara (SUI, Trek Factory Racing); 2. Tony Martin (ALL, Etixx-Quick Step); 3. Tom Dumoulin (HOL, Gian-Alpecin); 4. Peter Sagan (SLQ, Tinkoff-Saxo); 5. Geraint Thomas (GBR, Team Sky).

    Maillot jaune:Fabian Cancellara.

    Maillot vert:André Greipel.

    Maillot blanc:Tom Dumoulin.

    Quid de demain ?

    Demain, c’est la fameuse étape du mur de Huy. Les premiers points de la montagne vont être distribués grâce à trois côtes de catégorie quatre, les côtes de Bohissau, d’Ereffe et de Chérave. Nous sommes sur les traces de la Flèche Wallonne et le mur de Huy et ses passages à 19% vont faire mal. Il est classé en troisième catégorie, les puncheurs vont s’en donner à cœur joie pour aller chercher le bouquet du jour. Les favoris pour le classement général, eux, vont se reposer après l’étape dantesque d’aujourd’hui et avant l’étape des pavés prévue le lendemain.

    Source photos (letour.fr)             

    Nico


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :