• Le Tour de France 2014 dévoilé

    On l'attendait tous, c'est enfin arrivé ! Le parcours du Tour de France 2014 a été dévoilé hier au Palais des Congrès de Paris lors d'une belle crémonie. Entre pièges et montées rares, ce Tour de France 2014 est peut-être une bonne surprise.
     
    Le parcours du prochain Tour de France, 101ème du nom.
     
    Et si la prochaine Grande Boucle était la référence
     
    Leeds et sa cathédrale verront le Grand Départ du Tour de France 2014.
     
    Un Grand Départ en Angleterre, ça on le savait depuis un petit moment. Le peloton s'élancera donc de Leeds, dans le comté du Yorkshire au nord de l'Angleterre. La première étape arrivera non loin de là, à Harrogate, ville où réside la maman de... Mark Cavendish, ambassadeur de ce Grand Départ à Leeds. Dès la deuxième étape, les favoris seront de sortie avec neuf petites côtes mais pas à négliger. Cette étape reliera York à Sheffield. Le lendemain, les coureurs prendront le départ depuis Cambridge pour rejoindre la capitale anglaise, Londres pour une arrivée prestigieuse le long de l'avenue menant à Buckingham Palace. Ceci mettra fin à un tryptique anglais qui servira d'ouverture à cette 101ème Grande Boucle.
     
    Fränk Schleck, meurtri, après sa lourde chute sur les pavés lors de la Grande Boucle 2010 qui l'avait contraint à l'abandon.
     
    De retour en France, les sprinteurs seront toujours les rois avec une quatrième étape tracée pour eux: Le Touquet-Lille, Lille qui était candidate pour un Grand Départ, vingt-ans après que la capitale du Nord ait lancé le Tour de France 1994. Puis vient sans doute l'étape la plus redoutée du prochain exercice. Pas d'ascensions vertigineuses, pas de descentes techniques, non, des pavés ! Chris Froome a été le premier a le dire qu'il redouterait cette étape, lui, qui est le grand favori, déjà, de la prochaine édition, mais qui peut perdre le Tour sur une chute, comme Fränk Schleck en 2010, victime d'une fracture de la clavicule. Neuf secteurs pavés seront répertoriés plutôt vers la fin de la cinquième étape qui reliera Ypres à Aremberg-Porte du Hainaut. Cette étape aura une saveure particulière avec la bataille d'Ypres qui avait eu lieu en 1915. Ce passage dans le nord de la France, qui s'achèvera le lendemain avec une étape Arras-Reims, commémorera les cent ans du début de la Première guerre Mondiale, comme le voulaient les organisateurs.
     
    Christopher Froome filant vers la victoire au sommet de la Planche des Belles Filles en 2012. Bradley Wiggins avait pris le maillot jaune ce jour-là et ne l'avait plus quitté.
     
    Puis, le peloton vire à l'est ! Epernay, incontournable ces dernières années, sera le départ d'une dernière étape pour les spinteurs avant les Vosges. Mais ces derniers pourraient être bien contrariés par une bosse juste avant l'arrivée jugée à... Nancy. Le lendemain, journée tranquille jusqu'aux trente derniers kilomètres et trois ascensions qui vont s'enchaîner pour arriver sur les hauteurs de Gérardmer dont les coureurs s'élanceront le jour suivant pour rallier Mulhouse, une étape compliquée avec beaucoup d'ascensions mais pas autant que lors de la dixième et dernière étape dans les Vosges: sept ascensions seront au programme dont une première véritable arrivée au sommet, les six kilomètres de la Planche des Belles Filles, montée que le peloton retrouve déjà deux ans après son premier passage dans l'histoire de la Petite Reine et une victoire de Christopher Froome.
     
    Christopher Froome sur les pentes menant à Risoul. Alessandro de Marchi avait remporté cette dernière étape du Critérium du Dauphiné version 2013, Froome avait gardé son leadership.
     
    Fin des Vosges et repos à Besançon, mérité, avant une étape de transition entre Bensançon et Oyonnax puis les baroudeurs, qui ont un tracé presque dédié pour eux, pourront en découdre entre Bourg-en-Bresse et Saint-Etienne, "berçeau du cycle" comme l'a si bien dit Christian Prudhomme, directeur du Tour. Suivent deux étapes dans les Alpes, un passage plutôt allégé dans ce massif montagneux pourtant incontournable. Départ de Saint-Etienne le 18 juillet pour rejoindre la station de Chamrousse et ses 1700 mètres d'altitude. La deuxième et dernière étape dans les Alpes sera rude avec une ascension finale longue mais pas compliquée jusqu'à la station de Risoul qui avait été le théâtre de la dernière étape du Critérium du Dauphiné Libéré 2013. A noter aussi que les coureurs emprunteront le col d'Izoard, point culminant de la prochaine Grande Boucle. Tallard-Nîmes, ce sera une étape de transition avant le jour de repos à Carcassonne et les Pyrénées.
     
    Raymond Poulidor en train de lâcher le cannibale, Eddy Merckx, pour s'adjuger une victoire de prestige au sommet du Pla-d'Adet en 1974 à 38 ans.
     
    Hommage à Albert Bourlon, doyen des coureurs du Tour de France, décédé récemment, avec une étape Carcassonne-Bagnères-de-Luchon, étape lors de laquelle il avait réalisé la plus longue échappée de l'histoire de la Grance Boucle (253km). Luchon, ville phare de la Petite Reine, retrouve les cyclistes, déçue de n'avoir accueilli "qu'un" sprint intermédiaire l'an passé lors de la centième édition du Tour. L'ascension du Port de Balès juste avant de plonger vers la ville-arrivée pourrait faire très mal. Départ de Saint-Gaudens le lendemain pour rejoindre le Pla-d'Adet, montée peu souvent empruntée par les organisateurs et inaugurée en 1974 par une victoire de Raymond Poulidor alors qu'il avait 38 ans. Avant cette montée finale, trois cols seront répertoriés dont le célèbre col de Peyresourde. Dernière étape de ce tryptique pyrénéen avec deux ascensions mais pas des moindres: le col du Tourmalet, le mythique Tourmalet avant une longue descente qui va mener au pied de la montée vers Hautacam, cinquième et dernière arrivée au sommet de ce tour de France.
     
    Les sprinteurs reprennent le pouvoir le lendemain entre Maubourget et Bergerac avant que les rouleurs ne puissent enfin s'exprimer sur le seul chrono de la prochaine édition de la Grande Boucle entre Bergerac et Périgueux (54km). La veille de l'arrivée à Paris, il sera, c'est sûr, décisif dans la lutte pour le maillot jaune. Enfin, le 27 juillet 2014, le peloton partira d'Evry pour arriver sur les Champs-Elysées, et pas de nuit cette fois-ci.
     
    Un seul contre-la-montre, un mini Liège-Bastogne-Liège, des pavés, cinq arrivées en altitude: si certains sont réticents, ce Tour de France 2014, 101ème du nom, peut être enfin LE Tour de France référence que l'on attend.
     
    Nico

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :