• Le Tour de France fait son cinéma !

    A l'occasion du 100ème Tour de France, le film, "La Grande Boucle", sort dans les salles demain. J'en profite donc pour vous présenter ce film, réalisé par Laurent Tuel, dans lequel on retrouve notamment Clovis Cornillac.

    imagesCA0TI8FGimagesCAJ6R8O2

     

     

     

     

     

     

     

     

    Clovis Cornillac sur l'affiche de "La Grande Boucle", et bien encadré par Bernard Hinault et Laurent Jalabert.

    Synopsis:

    François Nouel, 40 ans, est un admirateur du Tour de France. Vendeur de vélos dans un magasin, il vit, insastifait, dans un monde qu'il n'a pas imaginé, entre un fils, Thomas, qui le trouve ringard, et une femme, Sylvie, qui le trouve peureux, pas assez courageux. Alors qu'il avait promis des vacances de rêve à sa femme, il est choisi pour intégrer la caravane du Tour, la veille de leur départ. Pour elle, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase, et décide de le quitter et de demander le divorce. Dans la foulée, François se fait virer par son patron. Désemparé, il décide de tenter un pari fou: réaliser le Tour de France, en faisant les étapes un jour avant les professionnels. Au départ seul, il est rejoint par de nombreux amateurs, adeptes à son projet. Au cours de son pari, il rencontre son "directeur sportif", Rémi Pletinckx, et Pierre Bojean, un fidèle du Tour de France un peu barjot. Ensemble, il constitue une équipe et les médias ne tardent pas à s'emparer de l'affaire. François est suivi et porter par la France entière alors qu'il essaie de renouer contact avec sa femme et veut avoir une vraie relation père-fils avec Thomas, alors que les sponsors se font nombreux à sa porte. Proche de l'exploit, il est bien décidé à se battre pour aller au bout et réaliser son rêve d'enfant: faire le Tour de France.

    Casting:

    Laurent Tuel n'a pas choisi un casting de folie pour ce film à la saveure particulière. Mais, comme acteur principal, on retrouve Clovis Cornillac, qui avait un peu disparu des radars, après de nombreux films, comme "Un long dimanche de fiançailles" ou "Nouveau protocole". Malgré un rôle risqué, il s'est laissé entraîner par le scénario et a rejoint l'équipe de Laurent Tuel. Mais il ne s'est pas roulé les pouces. "Clo" a dû parcourir 5 500 kilomètres à vélo, grimper le Mont Ventoux et faire un contre-la-montre avec... Bernard Hinault, vainqueur cinq fois du Tour de France. Sinon, dans le rôle de sa femme, Elodie Bouchez, qui a remporté deux Césars, dont un de meilleur actrice pour "La vie rêvée des anges". Enfin, Bouli Lanners et Bruno Lochet les accompagnent dans ce film, ainsi qu'Ary Abittan, le maillot jaune du Tour.

    Comme petit clin d'oeil, Laurent Tuel a fait appel à Bernard Hinault et Laurent Jalabert, qui s'incarnent eux-mêmes, et courent avec Clovis Cornillac dans son pari fou. Nelson Monfort apparaît aussi et joue lui-même.

    Des décors pas choisis au hasard:

    Le réalisateur, Laurent Tuel, a profité du Tour de France 2012 pour tourner "La Grande Boucle". Ainsi, les villes de Foix ou Brive, qui ont accueilli le Tour l'an passé, ont été le théâtre de plusieurs scènes du long-métrage. On peut aussi voir plusieurs images du Tour précédent. C'est aussi ça, la recette de la Petite Reine: des payasages grandioses et magnifiques.

    Avis:

    Evidemment, Laurent Tuel n'a pas réalisé ce film pour aller remporter plus de vingt prix. Il a réalisé ce film pour le grand public surtout et les fanatiques de la Grande Boucle. Même s'il peut avoir du mal à être apprécié, ce film fête l'anniversaire du centième Tour. Etant passionné de cyclisme, je pourrai me laisser tenter...

     

    Nico


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :