• Objectif atteint

    Après une phase de poule quasi parfaite, l'Equipe de France était opposée au Nigéria en huitième de finale. Une confrontation rude mais  au dénouement heureux. Résumé.

     

    franig
     
    Joie collective pour une qualification méritée.
     
    France 2-0 Nigéria : Dans la douleur.
     
    franig2
    Une victoire pleine d'assurance face au Honduras (3-0), un succès incroyable contre la Suisse (5-2) et un match nul avec l'Equateur (0-0) donnaient à l'Equipe de France un bagage important avant le huitième de finale. De plus sur le papier les hommes de Didier Deschamps possèdent un autre avantage : celui d'être favori. Un avantage qui peut également desservir les bleus car la victoire devenait une obligation. Dans la composition la France devait se passer de Sakho (blessé à la cuisse) tandis que Paul Pogba ainsi qu'Olivier Giroud intégraient le onze titulaire. Le début de rencontre est tendu, le Nigéria joue haut et garde le ballon. Emenike croit même ouvrir le score après 19 minutes de jeu mais il était en position de hors-jeu. Lloris et ses partenaires doivent se reprendre et c'est ce qu'ils font. Pogba est à la réception d'un ballon dans la surface, sa reprise de volée est en pleine lucarne mais Vincent Enyeama s'emploie pour sortir une parade exceptionnelle. Le portier de Lille ne va pas s'arrêter là même si sur la frappe de Debuchy il n'y est pour rien, le défenseur latéral de Newcastle envoie son tir dans les nuages. La mi-temps est acquise sur le score de 0-0 et l'équipe de France est loin d'être sereine. Au retour des vestiaires c'est encore pire. Les bleus sont écrasés par une équipe nigérianne qui ne lâche plus le ballon. Une nouvelle frappe d'Emenike inquiète Lloris mais la défense française ne cesse de tenir. Varane et Koscielny repoussent tous les centres et tout les longs ballons nigérians. Deux évènements vont faire basculer le match en faveur des français. Tout d'abord la blessure d'Onazi, le milieu de terrain des Super Eagles qui n'a pas pu se relevé après le tacle de Blaise Matuidi. Deuxièmement, Griezmann va remplacer un Olivier Giroud peu en vue. Le joueur de la Real Sociedad insufle un nouvel élan à l'attaque française qui en avait grandement besoin. Il est d'ailleurs à la création d'un une-deux avec Benzema, qui se retrouve seul face à Enyeama mais le champion d'Afrique 2013 s'impose encore même si Moses doit sauver le ballon sur la ligne. 5 minutes plus tard une frappe de Benzema est repoussée par Obi Mikel et dans la continuité de l'action la tentative de Cabaye heurte la barre. 6ième montant touché par les bleus depuis le début de la compétition. Des bleus qui continuent de pousser par l'intermédiaire d'un Benzema malchanceux qui voit sa tête placée sous la barre être claquée en corner par Enyeama. Celui qui a été élu meilleur gardien du premier tour va bien devoir s'incliner sur un énième corner français. Il touche le ballon mais Pogba est seul au second poteau. Sa tête termine au fond des filets et la France pousse un énorme soupir de soulagement (1-0, 80e). Griezmann continue ses efforts, sa frappe puissante ne trompe pas Vincent Enyeama. Le petit nouveau de l'équipe de France se met de nouveau en évidence dans les arrêts de jeu : il induit en erreur Yobo qui ne peut faire autre chose que d'envoyer le ballon dans ses propres cages (2-0, 90+2). Victoire 2 buts à 0 pour une équipe de France qui aura peiné mais qui atteint les quarts de finale de la Coupe du Monde! Les hommes de Deschamps peuvent savourer, l'objectif est réussi le reste c'est du bonus. Et ce bonus c'est un match au Maracana contre l'Allemagne dans une opposition où les bleus auront largement les capacités d'obtenir une place en demi-finale. Des étoiles dans les yeux, les supporteurs français peuvent être fiers de leur équipe. 
     
    Anto.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :