• Revanche allemande dans la douleur

    L'Allemagne rejoint la France en quarts de finale mais que ce fut dur pour elle, amenée jusqu'en prolongations par une Algérie vaillante qui a craqué mais qui repart chez elle fière. 

    butschurrle
    A la 92ème minute de jeu, André Schürrle, rentré à la pause, bat un Raïs Mbolhi qui avait jusque-là tout repoussé. A terre, il n'aura pas l'occasion de poursuivre l'aventure tout comme ses coéquipiers, éliminés.
     
    Allemagne 2-1 Algérie (A.P): la souffrance jusqu'au bout
     

    852216382_B973048111Z.1_20140701013422_000_G4E2OB16N.2-0

    Ils ont peut-être perdu, ils se sont peut-être faits éliminer, mais ils ont livré une prestation incroyable, extraordinaire. Pourtant, tout le monde croyait que l'Allemagne n'allait faire qu'une bouchée des algériens, mais cela ne s'est pas passé comme ça, loin de là. Les Fennecs ont fatigué ces allemands pendant les 120 minutes de la rencontre même s'ils ont craqué face à l'expérience de l'adversaire. Deux minutes après le début des prolongations, Tomas Müller perce côté gauche et adresse un centre à ras de terre parfait vers André Schürrle qui conlut d'une Madjer, brisant les 90 premières bonnes minutes de l'Algérie. A la 120ème minute de jeu, Mesut Özil, transparent depuis le début du tournoi, crucifie Raïs Mbolhi et les siens. Après un une-deux avec le Gunner, André Schürrle est proche du doublé mais Belkalem sauve sur sa ligne au profit d'Özil qui fusille le portier algérien. Si Djabou réduit la marque, preuve de l'orgueil algérien, en reprenant victorieusement un bon centre de Feghouli, l'Algérie ne rejoint pas les quarts de finale de la compétition et Vahid Halilhodzic ne peut contenir ses larmes, mélange de fierté et de frustration. Il faut dire que ses joueurs se sont longtemps battus, réalisant vingt premières minutes exceptionnelles face à des allemands amorphes et sauvés par leur gardien Manuel Neuer qui s'est souvent transformé en libéro. Et quand le portier du Bayern Münich n'est pas là, c'est une position de hors-jeu qui empêche Slimani, l'auteur du but de la qualification contre la Russie, d'ouvrir la marque à la 17ème minute de jeu. Non, les allemands ne sont pas en réussite dans cette rencontre, sans doute surpris par l'engagement positif des algériens. Les hommes de Joachim Löw se montrent dangereux sur des frappes lointaines, spécialité allemande, et c'est sur l'une d'entre elles qu'ils vont obtenir une grosse occasion à la 41ème minute. Mais l'Algérie possède elle aussi un excellent gardien en la personne de Raïs Mbolhi qui se couche bien sur une frappe de Toni Kroos avant d'intervenir rapidement pour barrer la route à la frappe de Mario Götze. A la pause, la rencontre est animée, mais les buts ne sont pas encore au rendez-vous. En seconde période, si l'attaque allemande rassure, la défense, elle, souffre sans Matts Hummels. Alors quand l'Allemagne attaque, celle-ci peut respirer avant d'avoir le souffle coupé sur une tentative de Philipp Lahm que Mbolhi repousse du bout des doigts en corner. Mais Löw ne va pas être plus rassuré lorsque Shkodran Mustafi se blesse et doit sortir. Ses poils de dressent encore plus lorsque Manuel Neuer va entreprendre une nouvelle sortie à 20 mètres de son but. Enfin, ses bras vont encore se lever de désespoir lorsque Mbolhi va repousser une énième tentative cette fois-ci signée Müller, de la tête, avant que Schürrle ne se fasse contrer in-extremis par un défenseur adverse. Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas ! Une Algérie résistante, un gardien en état de grâce et vous obtenez une prolongation. La suite, on la connait, l'Allemagne profite de la fatigue plus prononcée de son adversaire pour le faire craquer et rejoindre la France en quarts où les trente minutes supplémentaires jouées hier soir pourraient se faire ressentir dans les jambes. L'Algérie, elle, s'est battue jusqu'au bout, en vain, l'élimination est là, mais avec les honneurs.

    Nico 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :