• Riblon, la nouvelle idole cycliste nationale

    Grâce à sa victoire à l'Alpe-d'Huez, la première victoire française sur le Tour de France 2013, Christophe Riblon est devenu la nouvelle coqueluche du cyclisme français. Retour sur la carrière d'un coureur au palmarès pas si vide que ça.

    imagesCADA2YA3imagesCAI7S42D

     

     

     

     

     

     

     

    Christophe Riblon qui remporte la quatorzième étape du Tour de France 2010 à Ax-3 Domaines, et à droite avec Maxime Bouet, qui abandonné après la cinquième étape sur le Tour de France 2013.

     

    La Riblonmania

    L'Equipe nous sortait ce matin la Mollemania, mais il fallait plutôt prévoir la Riblonmania. Mollema, le leader de Belkin, a coulé dans l'Alpe-d'Huez, Riblon, lui, s'est envolé. Mais l'expérimenté d'AG2R-la-Mondiale, le picard comme on le surnomme, ne s'est jamais précipité dans sa carrière.

    Amateurisme

    Christophe Riblon, alias "Totophe", n'est pas né en Picardie, mais en Seine-Saint-Denis à Tremblay-lès-Gonesse le 17 janvier 1981. Pendant sa carrière amateur, il brille. Alors membre de l'Entente cycliste Aulnay-sous-Bois, il est vice-champion de France de l'américaine, course de relais, junior. Mais la première place, Riblon ne parvient toujours pas à l'obtenir et se classe deuxième du championnat de France de la course aux points et du contre-la-montre en 1999. Mais il réussit à remporter le championnat d'Ile-de-France sur route. Grâce à ses bons résultats, il accède aux championnats du Monde junior de poursuite, où il termine au pied du podium, et de la course aux points, où il se classe sixième. De junior, il passe à espoir en 2000 dans l'Athlétic Club de Boulogne-Billancourt. Après avoir glané le titre sur route un an plus tôt, Christophe Riblon remporte le championnat d'Ile-de-France du contre-la-montre. Les titres et bons résultats s'enchaînent pour "Totophe" qui gagne une médaille d'argent aux championnats d'Europe de la poursuite par équipes. Enfin une récompense pour celui qui roule dans le monde amateur depuis quatre ans. La même année, il prend la troisième place aux championnats de France du contre-la-montre. 2003 est une année propice pour lui qui remporte le Tour du Haut-Anjou et la Ronde de l'Oise qu'il remporte aussi en 2004, année où il glane le championnat de France élite 2. En septembre, il est stagiaire chez AG2R Prévoyance où il va devenir pro en 2005.

    Professionnalisme

    Dès ses débuts, Riblon ne déçoit pas. Il remporte le contre-la-montre par équipes du Tour de Castille-et-Léon et se classe deuxième du Tour de l'Avenir. En 2006, il gagne sa première victoire individuelle chez les professionnels sur le Circuit de Lorraine. L'année suivante est plus une année où Riblon doit mûrir. Il participe à plusieurs grandes épreuves, dont son premier grand tour, le Giro d'Italia. 2008 est une année assez vierge pour lui mais il se forge une taille baroueur et obtient quelques places d'honneur. Un an plus tard, il remporte une étape de la Route du Sud. 2010 aura été une année propice pour le picard puisqu'il glane les Boucles du Sud Ardèche. Il gagne sa première étape sur un grand Tour lors du 97ème Tour de France où il enlève la quatorzième étape au sommet d'Ax-3 Domaines. Un mois avant, il s'était classé septième du Critérium du Dauphiné Libéré. En 2011, il prend la deuxième place des championnats de France du contre-la-montre et la huitième place du Tour de Pologne. L'an passé, il avait obtenu une belle neuvième place au Tirreno-Adriatico.

    Cette année, il avait connu un début de saison compliqué avec des abandons en chaîne et sur ce Tour de France 2013, centième du nom, son sixième, il remporte la dix-huitième étape, celle de la double ascension de l'Alpe-d'Huez après nous avoir offert un retour sublime sur Tejay Van Garderen. Le français a remporté aujourd'hui la plus belle victoire de sa carrière... pour le moins richissime.

    Nico


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :