• Roland-Garros: clap de fin

    Les internationaux de France se sont terminés aujourd'hui avec la victoire de Rafael Nadal face à son compatriote David Ferrer. Le mallorcain devient le premier joueur à remporter huit fois le même trophée. Retour sur un choc qui n'a pas eu lieu.

    imagesCAVFNTC4

    imagesCAFBS51A
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    David Ferrer n'a rien pu faire face à la puissance de Rafael Nadal... qui soulève ainsi son huitième Roland-Garros.

    Ferrer écrasé par la pression:

    C'était sa première finale à Roland-Garros, et il n'a pas su supporter la pression. Alors qu'il avait étouffé tous ces adversaires en ne perdant aucun set, il s'incline en finale en trois sets. L'espagnol, n°5 mondial, sait que les grands moments offrent beaucoup de stress, mais Nadal, habitué, a pris le dessus grâce à son expérience. Après une demi-finale en 4h39 de jeu, "Rafa" a montré plus de présence sur le court comparé à Ferrer, qui avait écarté Tsonga en trois sets. Dans les moments les plus importants du match, il a souvent craqué. Durant le premier set, Nadal domine largement et son adversaire s'en remet à des exploits. Mais un break suffit à Nadal pour remporter le premier set, et je dirais même deux, car il obtient le gain de la première manche sur le service de "Ferru".

    La seconde est plus tendue. Deux interruptions ternissent la finale, dont une, où un spectateur s'introduit sur le court central avec un fumigène, avant d'être rapidement maîtrisé par la sécurité. Qu'importe, Nadal double-breake et sert pour le second set, mais il se fait débreaker avant, sur le service de David Ferrer, de mener deux sets zéro, profitant de deux doubles fautes de ce dernier.

    A la fin, c'est Nadal qui gagne:

    La pluie se fait de plus en plus forte sur le court Philippe Chatrier. Un temps interrompue, la rencontre reprend toujours sous le rythme infernal mené par Nadal. Breaké d'entrée, Ferrer répond à "Rafa", mais craque à 3-4, sur une nouvelle double faute. Son adversaire sert pour le match et ne tremble pas pour remporter son huitième Roland-Garros, un trophée qu'il apprécie le plus entre tous (6-3, 6-2, 6-3).

    Un moment spécial:

    Et de huit ! C'est l'émotion qui a pris le dessus, après un ultime coup droit gagnant. Allongé sur la terre battue, Rafael Nadal avait les mains sur le visage. Lors de son discours, il a remercié son camp, félicité David Ferrer, resté dans l'ombre lors du début du tournoi avant de monter en puissance, auteur d'un énorme Roland-Garros. Malgré cette victoire, "Rafa" va perdre sa quatrième place mondial, au profit de David Ferrer. Mais, à 27 ans, le mallorcain sait que ce n'est pas fini.

    Nico


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :