• Tour de France-Critérium: les engagés

    A un mois du début du Tour, les favoris réfléchissent quant à leur participation. Pour Wiggins, le choix est fait, il ne participera pas au Tour de France.

    images[1]imagesCA2JXAC4

     

     

     

     

     

     

     

    Wiggins déclare forfait pour le Tour de France, alors que le duel Froome/Contador ne fait que commencer.

    Wiggins forfait !

    Il avait abandonné lors de la 14ème étape du Giro, alors qu'il en était le favori, à cause d'une infection pulmonaire et d'un genou douloureux. A la demi-surprise générale, il déclare forfait pour la Grande Boucle. Le tenant du titre a préféré prendre du temps pour se soigner. Une décision qui en déçoit certains, mais qui évite à la Sky une guerre des leaders alors que Bradley avait décidé de réaliser le doublé Giro-Tour, au plus grand mécontentement de son lieutenant en 2012, Chris Froome, qui sera l'atout principal de l'équipe. Ce doublé n'est plus qu'un nuage d'illusion, et le peloton du centième Tour de France partira sans son tenant du titre, pour la première fois depuis 2008.

    Les autres sont là... ou presque !

    Si Cadel Evans ne prendra pas le départ du Critérium du Dauphiné Libéré, qui débute demain, il sera, en revanche, bien présent sur le bitume français en juillet. Pas trop de surprise finalement dans les listes. Après un Tour d'Italie raté, Samuel Sanchez tentera de se relancer durant cette semaine de préparation. Le coureur d'Euskatel Euskadi verra un autre espagnol, Alberto Contador, rouler dans le peloton. Avec sa formation danoise, Saxo-Tinkoff, il ne vient pas pour gagner, a-t-il dit, mais pour se préparer avant un Tour montagneux, et se confronter enfin à Froome, présent avec la Sky. Le kenyan sera notamment épaulé de Boassen-Hagen, Porte ou Geraint Thomas. Astana n'enverra pas Vincenzo Nibali, récent vainqueur du Giro et qui ne participera pas au Tour, mais son probable leader pour juillet, Jakob Fulgsang. Côté Lampre, Cunego va disputer son premier Critérium. Pour Katusha, on retient la présence de Joaquim Rodriguez.

    Blanco, qui va devenir Belkin dès le Tour de France, garde ses distances, comme Canondale, en n'envoyant ni Mollema, ni Gesink, incertain pour la Grande Boucle. Par contre, on verra bien la révélation Slagter, qui a remporté le Tour Down Under face à Gerrans ou encore Gilbert. Cofidis et Europcar sortent le grand jeu en alignant tous leurs favoris, dont Coppel, Navarro ou Rolland et Voeckler. Nous aurons l'occasion de voir Warren Barguil, le jeune français d'Argos, vainqueur du dernier Tour de l'Avenir. Lotto-Belisol va faire confiance à Vanendert et Van den Broeck, les deux leaders en montagne de l'équipe belge, mais garde au chaud Greipel, tandis que la FDJ aligne Bouhanni, son meilleur atout pour le Tour de France. Un choix peu judicieux et assez incompréhensif de la part de Marc Madiot, qui, peut-être, laisse Nacer se mettre en jambes avant trois semaines intenses en le préparant pour la haute montagne. Orica et Vacansoleil envoie toutes leurs armes avec Gerrans et Clarke, sans doute seul grimpeur de l'équipe australienne, et De Gendt et Flecha pour les hollandais.

    On termine enfin par OPQS, et cela faisait longtemps que nous n'avions pas vu un coureur capable de viser un top 5 dans cette équipe: il s'agit de Kwiatkowski. Le polonais sera entouré de l'artillerie lourde: Martin, Sy.Chavanel, M.Velits ou la révélation Meersman, alors que Boonen fait l'impasse sur le Tour.

    Le Dauphiné, c'est l'épreuve-type d'avant-Tour de France. Les favoris sont là pour se jauger, avant de s'affronter un mois plus tard.

    Nico


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :