• Vuelta 2014: un roi pour l'étape reine

    Lundi, Alberto Contador a peut-être assommé le classement général de la Vuelta en remportant en solitaire la 16ème étape qui arrivait au Puerto de la Farrapona. Le titre ne semble désormais plus pouvoir lui échapper.

    ganador16
    Nul doute, Alberto Contador est plus que jamais bien parti pour remporter la Vuelta 2014 après son coup de force lundi, lors de la 16ème étape.

    Contador frappe un grand coup

    _VE_2014_1600_LIV03

    Les concurrents d'"El Pistolero" ont compris lundi, en fin d'après-midi, que le maillot rouge actuel du Tour d'Espagne serait difficile à aller chercher. Dans l'étape reine de cette Vuelta, 13 hommes avaient tenté leur chance de loin. Mais la succession d'ascension a eu raison de ce groupe de tête qui a perdu ses membres un par un. Au final, au pied de la dernière ascension du jour, seul Alessandro de Marchi était en tête pour espérer aller chercher une deuxième victoire d'étape sur ce Tour d'Espagne. Mais les favoris étaient beaucoup trop turbulents pour laisser l'italien récupérer le bouquet sans un mot. Les attaques successives des favoris ont raison du grimpeur de la Cannondale qui parvient tout de même à s'accrocher dans les roues de Valverde, Rodriguez et Aru. Ces trois-là n'ont cependant pas réussi à suivre l'attaque puissante d'un Chris Froome en forme. Mais plus en forme et plus puissant que Froome sur cette Vuelta, il y a Alberto Contador qui le dépose dans le dernier kilomètre pour tuer presque tout suspense sur ce 69ème Tour d'Espagne. Juste avant le jour de repos, l'estocade portée par l'espagnol de la Tinkoff-Saxo a fait mal puisque Froome arrive deuxième à 17 secondes, De Marchi prend la troisième place de l'étape devant Valverde (+55"), Rodriguez (+59") et Aru (+1'06"). Il reste désormais cinq étapes à Valverde, Froome, Rodriguez et Aru pour faire chuter un Contador bien décidé à redevenir Roi d'Espagne après son sacre en 2012.

    Une lutte dans tous les sens du terme

    4118991_bagarrecyclistes_640x280

    Hormis la victoire d'Alberto Contador et la belle lutte des favoris dans la Farrapona, un incident est intervenu dans les trente derniers kilomètres. Membres de l'échappée du jour mais happés par la tête du peloton, Gianluca Brambilla et Ivan Rovny en sont venus aux mains en pleine course sans descendre de leur vélo. Ce comportement peut s'expliquer par un manque de collaboration dans l'échappée d'un des deux hommes et la fatigue des deux semaines de course a pris le dessus sur la raison. Finalement, les commissaires de course ont décidé de disqualifier les deux hommes qui ont dû rentrer chez eux. D'autres aussi ont dû rentrer chez eux mais après avoir abandonné. Le triptyque du week-end a fait mal et seuls 173 coureurs ont pour l'instant tenu bon. Mais il reste cinq jours de course et le jour de repos hier a dû faire du bien aux rescapés de ce 69ème Tour d'Espagne.

    Aujourd'hui, retour en douceur pour le peloton qui s'attaque à la dernière étape prévue pour les sprinters qui auront du mal à déjouer les pronostiques lors de l'étape de vendredi qui semble trop dure pour eux. Aucune difficulté n'est à signaler sur les 190 kilomètres de cette 17ème étape qui emmènera les coureurs d'Ortigueira à A Coruña. Après les abandons de Peter Sagan et de Nacer Bouhanni en vue des championnats du monde de Ponferrada, John Degenkolb est le grand favori du jour.

    Source photos (lavuelta.com; leparisien.fr)

    Nico


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :