• Vuelta 2015: Chaves premier leader

    Après une balade en équipe hier à Marbella, les coureurs passaient aux choses sérieuses aujourd'hui avec un petit apéritif et une arrivée classée en troisième catégorie. C'est Esteban Chaves qui s'est imposé et qui a pris le maillot rouge de leader.

    1672761-35453780-2560-1440
    La rage d'Esteban Chaves qui devance Tom Dumoulin de cinq secondes et qui rafle tous les maillots distinctifs.

    Chaves vainqueur et en rouge

    Une étape officielle, la première de cette Vuelta 2015 après que les organisateurs ont gelé les temps du contre-la-montre par équipes remporté par la BMC Racing Team. Si Peter Velits porte le maillot rouge, celui-ci n'est pas officiel. Et ce n'est pas un sprinter qui pouvait le prendre aujourd'hui. Première étape en ligne et première explication prévue entre les favoris. Les Movistar avaient d'ailleurs tout prévu en gérant l'écart avec l'échappée matinale de six coureurs dont Przemyslaw Niemec qui a abandonné ! En effet, après la mort de l'échappée, une lourde chute a eu lieu au sein du peloton. Le polonais, touché à la tête, a été transféré à l'hôpital. Cette chute a notamment retardé Vincenzo Nibali ou Nacer Bouhanni qui ont pu rentrer dans le peloton. Sur les 4,7 kilomètres d'ascension finale, Esteban Chaves a créé la surprise en s'imposant, surprenant Tom Dumoulin et Nicholas Roche qu'il a devancés au classement de l'étape. Le colombien d'Orica-GreenEdge fait carton plein en prenant la tête de tous les classements distinctifs. Il devient donc le premier maillot rouge officiel de la Vuelta 2015. Du côté des grands favoris de ce Tour d'Espagne, Nairo Quintana a suivi Joaquim Rodriguez pour prendre quatre secondes sur Christopher Froome. Daniel Martin a également réalisé un bon coup en terminant quatrième de cette deuxième étape. La mauvaise affaire est pour Vincenzo Nibali qui perd environ une minute sur ses principaux concurrents. Mais Astana a d'autres arguments comme Fabio Aru et Mikel Landa, respectivement dixième et douzième. Si Pozzovivo et Van Garderen ont perdu un peu de temps, Romain Sicard, arrivé avec Landa, a montré un bon niveau de forme et est d'ailleurs le premier français de l'étape. Tout cela n'est bien sûr qu'anecdotique, le chemin est encore long vers Madrid. Demain, au profil de la troisième étape entre Mijas et Malaga, 158 kilomètres et un terrain de jeu favorable aux sprinters. Néanmoins, quelques casse-pattes sont à signaler dont une petite bosse non répertoriée à quelques kilomètres de l'arrivée.

    Source photo (eurosport.fr)

    Nico


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :